En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d'information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus,
J'accepte

Conférence

  • 18 mars 2019

    Maison de l'Histoire Européenne (parc Léopold) Bruxelles

    COMPLET/VOL/FULL/ Activités éducatives et inclusives dans les musées belges

    La médiation culturelle joue aujourd’hui un rôle crucial au sein du musée. Comment communiquer avec différents types de visiteurs, atteindre de nouveaux publics et les amener au musée, et inclure les communautés locales ? Ces tâches qui ne sont guère aisées requièrent une formation adéquate et le recours à des méthodologies et des moyens appropriés.

    For English version - registrations are closed (waitinglist open)

    Voor Nederlandstalige versie registraties zijn gesloten (wachtlijst open)

     

    COMPLET
    Journée sur les activités éducatives et inclusives dans les musées belges.

    Comment stimuler la médiation dans les musées: méthodes et outils.

     

    La médiation culturelle joue aujourd’hui un rôle crucial au sein du musée.

    Comment communiquer avec différents types de visiteurs, atteindre de nouveaux publics et les amener au musée, et inclure les communautés locales ? Ces tâches qui ne sont guère aisées requièrent une formation adéquate et le recours à des méthodologies et des moyens appropriés.

    L’ICOM (Conseil international des musées) et le comité international pour l’éducation et l’action culturelle (CECA) ont entamé une réflexion sur le rôle de l’éducation et de l’action culturelle aujourd’hui. Quelles sont les méthodes et quels outils sont mis à la disposition des médiateurs culturels et scientifiques? Quels sont les tendances et attentes actuelles ?

    Ainsi, la communauté muséale belge se voit confrontée à de nouveaux défis politiques et à de nouvelles attentes des visiteurs : inclusion culturelle, inégalités sociales et tensions politiques exigent de plus en plus d’interactivité, d’engagement et d’adaptabilité, voire à la recherche d’activités et de programmes ‘sur mesure’.

    De la même manière, la Maison d’histoire européenne s’adresse non seulement à un public spécifique –pan européen – mais présente également une collection unique d’une histoire commune, parfois conflictuelle, qui demande un nouveau type de médiation et des programmes impliquant les visiteurs de manière réfléchie et innovante.

    Enfin, quelles sont les activités du CECA et le but du CECA Best Practice Tool (pratiques exemplaires) ? Comment accéder au prix Best Practice Award (prise en charge des frais d’inscription et de 400,00 Euros pour frais de logement à la conference annuelle du CECA 2019 (Kyoto, 1-7 September 2019)?

    Tous ces éléments ont incité ICOM Belgique, le CECA belge et la Maison de l’Histoire européenne à organiser ce premier séminaire national du 21e siècle sur l’éducation muséale  et les nouveaux programmes de médiation,  au cours duquel  les professionnels de la médiation auront l’occasion d’échanger leurs pratiques, idées et méthodologies  grâce à des conférences et à des ateliers interactifs.

    Langues: français, néerlandais, anglais. Traduction simultanée le matin.

     

    PROGRAMME

    8:45     Accueil des participants, Maison de l'Histoire Européenne, parc Léopold

    9:15     Mots de bienvenue par Dr. Constanze Itzel (Directrice, Maison de l'Histoire Européenne), Ewa Goodman (Responsable Education & Outreach, Maison de l'Histoire Européenne), Alexandre Chevalier (Président ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Sergio Servellón (Président ICOM Belgium - Flanders)

    9:25   The roots of museum education in Belgium & its links to CECA international par Nicole Gesché-Koning (correspondante nationale a.i. CECA )

    9:40   Nouvelles tendances dans les activités éducatives muséales en Belgique

              En Flandres: Evolutie van publiekswerking in Vlaanderen (titre tbc) par Hildegarde Van Genechten (FARO, Conseillère Participation / Education)

              En Wallonie et à Bruxelles: titre tbc, Stéphanie Masuy (Musée d'Ixelles, Responsable Education)

    10:10  Discussion

    10:20   L'outil "Best Practice" du CECA by Marie-Clarté O’Neill (Ecole du Louvre, représentante des « Best Practices in Museum Education » au conseil d'administration CECA)

    10:40   Educatie Toolkit - Methodes & werkvormen uit de museum- en erfgoededucatie by Arja van Veldhuizen (Directrice City Museum Woerden)

    11:00   Discussion

    11:10   Activating collections for health and well-being: impact through practice, Leanne Manfredi (Victoria & Albert London, Directrice Programme Participation and Co-design)

    11:30   Discussion

    11:40   Civic spirit, scientific curiosity and devotion”: the future of museums?, Esme Ward (Manchester Museum, Directrice)

    12:00   Discussion

    12.10   Présentation des ateliers

    12:25   Déjeuner

    13.15   Visite de la Maison de l'Histoire Européenne

    14:15  Transfert à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (parc Léopold)

    14:30   Ateliers à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique

                   1. Familles

                   2. Inclusion & accessibilité

                   3. Activités hors les murs et intégration des communautés

                   4. Programmes pour millennials

                   5. Digital vs. low-tech or no-tech

    16:15   Retour à la Maison de l'Histoire Européenne

    16:30   Rapport des ateliers (5 min chacun)

    17:00   Présentation des deux correspondants nationaux belges CECA &  Annonce de la conférence annuelle CECA 2020 au Musée M de Louvain

    17:15   Cocktail et réseautage


    Frais d'inscription  : 30€

    Le colloque est complet et ne peut plus accepter de participants. Une liste d'attente est mise en place. Merci d'envoyer votre intérêt à: admin_at_icom-wb-museum

    A payer avant le 14 mars  :

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

    IBAN :BE10 3100 0153 4104 
    BIC : BBRUBEBB

     


     

    FULL
    Belgian Museum Education and Outreach Seminar

    Boosting Museum Education - Methodologies and Tools

    The ICOM (International Council of Museums) international committee for Education and Cultural Action (CECA) is reflecting on the goals of museum education and cultural action in today’s society. What tools are available for the museum educator? What are the present trends and which methodology should be adopted? What is the aim of the CECA Best Practice Tool and how to apply for the Best Practice Award (conference fee and 400,00 Euros as a contribution to the accommodation costs for the 2019 CECA annual conference (Kyoto, 1-7 September 2019)?

    In the same way, the Belgium museum community is facing new political challenges and visitor’s needs: cultural inclusion, social inequalities and political tension meet with increasing demand for interactivity, implication and mirroring one’s narcissism.

    Finally, the House of European History both addresses a specific public – a pan-European one – and displays a unique collection of a common, yet conflictual, history, which requires innovative and unchartered public mediation and visitor’s interactions programs.

    All these elements prompted ICOM Belgium, CECA Belgium and the House of European History to propose the first Belgian Museum Education and Outreach Seminar in the 21st century : during one day seminar professionals will exchange best practices, ideas and methodologies through keynote speeches and interactive workshops.

    Languages: Dutch, English, French. Translation will be available during the morning


    PROGRAM

    8:45     Welcoming of participants, House of European History, parc Leopold

    9:15     Welcome words by Dr. Constanze Itzel (Director, House of European History), Ewa Goodman (Head of Learning & Outreach, House of European History), Alexandre Chevalier (Chair ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Sergio Servellón (Chair ICOM Belgium - Flanders)

    9:25   The roots of museum education in Belgium & its links to CECA international  by  Nicole Gesché-Koning (national CECA correspondent Belgium a.i.)

    9:40   New trends in museum education in Belgium

              In Flanders : Evolutie van publiekswerking in Vlaanderen (title tbc) by Hildegarde Van Genechten (FARO, Adviseur participatie | educatie)

              In Wallonia : title tbc, Stéphanie Masuy (Musée d'Ixelles, Head of education)

    10:10  Discussion

    10:20  L'outil "Best Practice" du CECA by Marie-Clarté O’Neill (Ecole du Louvre, appointed representative of the « Best Practices in Museum Education » at the CECA board)

    10:40   Educatie Toolkit - Methodes & werkvormen uit de museum- en erfgoededucatie by Arja van Veldhuizen (Manager City Museum Woerden, guest speaker at the Reinwardt Academie)

    11:00   Discussion

    11:10   Activating collections for health and well-being: impact through practice, Leanne Manfredi (Victoria & Albert London, Programme Manager: Participation and Co-design)

    11:30   Discussion

    11:40   Civic spirit, scientific curiosity and devotion”: the future of museums? Esme Ward (Manchester Museum, Director)

    12:00   Discussion

    12.10   Presentation of the afternoon workshops

    12:25   Lunch

    13.15   Visit of the House of European History

    14:15  Transfer to the Royal Belgian Institute of Natural Sciences

    14:30   Workshops at the Royal Belgian Institute of Natural Sciences

                   1. Family audiences

                   2. Inclusion & accessibility

                   3. Community involvement

                   4. Programmes for millennials

                   5. Digital vs. low-tech or no-tech

    16:15  Transfer back to the House of European History

    16:30   Report of working groups (5 min each)

    17:00   Presentation of two national CECA correspondents for Belgium &  Announcement of CECA annual conference 2020 at Museum M Leuven

    17:15  Networking Drink


    Inscription fees : 30€

    The seminar is now full and we cannot accept more participants. There is a waiting list open. Please send your interest at: admin_at_icom-wb.museum

    To be paid before March 14th to:

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

    IBAN :BE10 3100 0153 4104 
    BIC : BBRUBEBB

     


     

    VOL
    Reflectiedag educatie en outreach in de Belgische musea

    Dynamisering van museum educatie en publiekswerking : methodes en werkvormen

     

    Educatie en publiekswerking spelen een belangrijke rol in de museumwereld.

     

    Hoe kan men met alle soorten publiek communiceren, nieuwe doelgroepen aantrekken en de lokale inwoners betrekken en motiveren om naar het museum te komen? Deze uitdagingen vergen ervaring, professionele training en het gebruik van de juiste methoden en werkvormen.

    De Internationale Museumraad (ICOM) en het Internationaal Comité voor Educatie en Culturele Actie (CECA) voeren sinds enige tijd een reflectie over de bijzondere rol van museum educatie en culturele actie in de huidige samenleving. Over welke methodes en werkvormen beschikken de educatieve medewerkers? Wat zijn de huidige tendensen en verwachtingen? Wat is het doel van de Best Practice Tool (voorbeeldige praktijken) en hoe kan men meedingen voor de Best Practice Award (registratiekosten en 400 euro voor accommodatie gedurende de jaarlijkse CECA-conferentie 2019 (Kyoto, 1-7 september 2019)?

    Op Belgisch vlak staat onze museumwereld voor nieuwe politieke uitdagingen en nieuwe noden van hun doelgroepen: culturele inclusie, sociale ongelijkheid, en politieke spanningen versus een stijgende vraag naar interactiviteit, betrokkenheid en meer en meer ‘een museum op ieders maat’.

    Het Huis van de Europese Geschiedenis richt zich tot een specifiek ‘pan-Europees’ publiek, maar vertelt tegelijkertijd gemeenschappelijke én conflictuele geschiedenissen van de verschillende Europese volkeren en landen,  wat een innovatieve en aangepaste educatieve omkadering vereist en interactieve bezoekersprogramma’s.

    Om deze vragen en uitdagingen te bespreken organiseren ICOM Belgium, CECA Belgium en het Huis van de Europese Geschiedenis de allereerste Reflectiedag in de 21ste eeuw over educatie en sensibilisering in de Belgische musea. Gedurende deze dag wisselen museummedewerkers ‘best practices’, ideeën en methodes uit via keynote speeches en workshops.

    Talen: frans, nederlands en engels. Gelijktijdige vertaling in de ochtend.

     

    PROGRAMMA

    8:45     Onthaal, Huis van de Europese Geschiedenis, Leopoldpark

    9:15     Welkom by Dr. Constanze Itzel (Directeur, Huis van de Europese Geschiedenis), Ewa Goodman (Diensthoofd Publieksbemiddeling, Huis van de Europese Geschiedenis), Alexandre Chevalier (Voorzitter ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Sergio Servellón (Voorzitter ICOM Belgium - Flanders)

    9:25   The roots of museum education in Belgium & its links to CECA international  by  Nicole Gesché-Koning (nationaal belgisch CECA correspondent a.i.)

    9:40   New trends in museum education in Belgium

              In Vlaaderne: Evolutie van publiekswerking in Vlaanderen (title tbc) by Hildegarde Van Genechten (FARO, Adviseur participatie | educatie)

              In Wallonië en Brussel : title tbc, Stéphanie Masuy  (Museum van Elzene, Diensthoofd Publieksbemiddeling)

    10:10  Discussie

    10:20  L'outil "Best Practice" du CECA by Marie-Clarté O’Neill (Ecole du Louvre, Vertegenwoordiger van de «Best Practices in Museum Education» in het CECA-bestuur)

    10:40   Educatie Toolkit - Methodes & werkvormen uit de museum- en erfgoededucatie by Arja van Veldhuizen (Manager City Museum Woerden)

    11:00   Discussie

    11:10   Activating collections for health and well-being: impact through practice, Leanne Manfredi (Victoria & Albert London, Programma Manager: Participatie & Co-design)

    11:30   Discussie

    11:40   Civic spirit, scientific curiosity and devotion”: the future of museums? Esme Ward (Manchester Museum, Directeur)

    12:00   Discussie

    12.10   Presentatie van de middag workshops

    12:25   Lunch

    13.15   Bezoek van het Huis van de Europese Geschiedenis

    14:15  Transfer to voet naar to het Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen

    14:30   Workshops in het Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen

                   1. Familiepubliek

                   2. Inclusie & toegankelijkheid

                   3. Collectief betrokkenheid

                   4. Programmas voor millennials

                   5. Digital vs. low-tech or no-tech

    16:15  Transfer terug naar het Huis van de Europese Geschiedenis

    16:30   Rapporten van de werkgroepent  (5 min elk)

    17:00   Presentatie van de twee nationaal CECA correspondenten voor België &  Melding van het CECA jaarlijke congres 2020 in Museum M Leuven

    17:15  Receptie


    Inschrijvingkosten : 30€

    De reflectiedagr is nu vol en we kunnen niet meer deelnemers accepteren. Er is een wachtlijst open. Stuur uw interesse alstublieft naar: admin_at_icom-wb.museum

    Te betalen voor 14 maart tot :

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

    IBAN :BE10 3100 0153 4104 
    BIC : BBRUBEBB

    Met de communicatie "conferentie BMEOD + voornaam . naam"

     


     

    COMPLET / VOL / FULL

  • 15 février 2019

    Université Libre de Bruxelles, Campus du Solbosch, Salle Dupréel

    De l'ombre à la lumière : Pour une politique de gestion des collections coloniales de restes humains dans les universités

    La question de la gestion des restes humains acquis durant la période coloniale fait grand débat aujourd'hui en Belgique.

    ULB-Coopération et l'ULB vous invite à un colloque, organisé en collaboration avec ULB Engagée - Diversités

    Après l'introduction du Recteur Ivon Englert suivie de l'historien Elikia Mbokolo (HEC-Paris), la journée s'articulera par une série de tables rondes et de panels de discussion. On retrouvera notamment Moise Esso du Collectif mémoire coloniale et lutte contre les discriminations, Mireille Tseusi Robert du collectif Bamko-Cran autour d'une table ronde dite des mouvements décoloniaux.

    D'interventions d'expert(e)s, entre autre: Alain Froment, médecin et anthropologue, Didier Houénoudé, historien de l'art venu du Benin, Marie Cornu, juriste au CNRS en France, Alexandre Chevalier du Conseil International des Musées de Belgique, ou encore Nathalie Nyst du réseau des musées de l'ULB et directrice du patrimoine culturel de la Fédération Wallonie Bruxelles.

    Quels cadres juridiques pour la gestion des restes humains? quelles politiques culturelles en la matière en RDC? quelles seraient les positions des musées universitaires européennes? quid de l'ULB? autant de questions que tenteront de répondre la vingtaine d'intervenants prévus de 9h à 17h dans les locaux du Campus Solbosch de l'ULB

    08:45 | ACCUEIL

    09:00 | INTRODUCTION
    Yvon Englert, Recteur de l’Université libre de Bruxelles

    09:15 | MISE EN CONTEXTE HISTORIQUE ET MÉMORIEL
    Elikia M’Bokolo, historien, Unikin, HEC Paris, Entre histoire, mémoire et éthique— le patrimoine colonial
    DISCUTANTE: Kaat Wils, historienne, Katholieke Universiteit Leuven

    10:00 | PAUSE CAFÉ

    10:15 | HISTOIRE DES COLLECTIONS D’ANTHROPOLOGIE PHYSIQUE
    Renaud Bardez, historien, ULB, La constitution des collections d’anthropologie physique à Bruxelles (XIXe-XXe siècles)
    Alain Froment, médecin et anthropologue, Musée de l’Homme de Paris,  Que faire des collections de restes humains ? L’expérience du Musée de l’Homme
    Rosine Orban, anthropologue, Société Royale Belge d’Anthropologie et de Préhistoire, De l’expertise ostéologique à l’ostéobiographie: analyse des restes humains conservés à l’ULB

    11:50 | TABLE RONDE DES MOUVEMENTS DÉCOLONIAUX
    Moïse Essoh, Collectif Mémoire Coloniale et Lu? e contre les Discriminations
    Maguy Ikulu, Cercle étudiant Binabi
    Mireille Tsheusi-Robert, BAMKO-CRAN
    Julien Truddaïu, ONG Coopération Éducation Culture
    DISCUTANT: Martin Vander Elst, anthropologue, UCLouvain

    12:40 | QUELLE PERSPECTIVE À L’ULB?
    Laurent Licata, Vice-recteur à la politique académique et à la gestion des carrières, en charge de la politique de diversité et de genre, ULB

    12:50 | LUNCH

    13:30 | POLITIQUE CULTURELLE EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DE CONGO
    Placide Mumbembele, anthropologue, Unikin et Jose­ e Shaje Tshiluila, anthropologue, Institut des Musées Nationaux du Congo et Unikin, Quid de la restitution, dialogue entre l’expertise internationale et les professionnels des musées du nord et du sud
    Didier Houénoudé, historien de l’art, Institut National des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture, Université d’Abomey-Calai, Expérience de médiation entre le Bénin et la France
    DISCUTANT: Pierre de Maret, anthropologue, Pro-recteur de l’ULB

    14:30 | QUEL CADRE JURIDIQUE POUR LA GESTION DES RESTES HUMAINS?
    Marie Cornu, juriste, CNRS, La condition juridique des restes humains, objets de collection en droit français
    Marie-Sophie De Clippele, juriste, Université Saint-Louis – Bruxelles, La perspective du droit belge sur le cas des restes humains

    15:15 | PAUSE CAFÉ

    15:45 | TABLE RONDE DES MUSÉES UNIVERSITAIRES EUROPÉENS
    Alexandre Chevalier, Conseil International des Musées - Belgique
    Sébastien Soubiran, Universeum – Réseau du patrimoine universitaire européen
    Nathalie Nyst, réseau des musées de l’ULB, Direction du Patrimoine culturel de la Fédération Wallonie Bruxelles
    DISCUTANT: Toma Muteba Luntumbue, historien de l’art, école de Recherche Graphique et La Cambre

    16:45 | CONCLUSION
    Kalvin Soiresse, enseignant, conseiller communal, Collectif Mémoire Coloniale et Lu? e contre les Discriminations
    Valérie Pie­tte, historienne, ULB

    Pour télécharger le programme c'est ici

    Pour vous inscrire c'est ici

  • Du 13 décembre 2018 au 14 décembre 2018

    Moulins de Beez, 5000 Namur

    Les musées wallons du XXIe siècle

    ICOM et MSW s'associent pour proposer deux jours de réflexion sur le rôle à venire des musées. Ceux-ci sont en effet appelés à se réinventer, à se montrer créatif, à s’ouvrir, à se décloisonner pour devenir « hors les murs » et, enfin, à renouveler ses pratiques vers des logiques plus participatives pour aborder sereinement les nouvelles contraintes de notre siècle.

    Programme

     

    13 décembre

    Matin (accueil à 9h)

    – André GOB, Président du Conseil des Musées.

    Bilan de l’activité du Conseil des Musées en Fédération Wallonie-Bruxelles

    – François MAIRESSE, Professeur à l’Université 3-Paris Sorbonne.

    Une nouvelle définition du musée ?

    – Serge CHAUMIER, Professeur à l’Université d’Artois

    Le développement durable du musée, son inclusion sociétale et citoyenne

     

    Après-midi (reprise à 14h)

    – Intervenant à confirmer

    Le modèle muséal suisse

    – Joël ROUCLOUX, Professeur à l’Université catholique de Louvain

    Vers une régionalisation des musées wallons ?

    – Nathalie NYST, Direction du Patrimoine, Fédération Wallonie-Bruxelles

    Les musées en Fédération Wallonie-Bruxelles

    – Pierre-Yves LOCHON, Fondateur-coordinateur du Club Innovation & Culture (CLIC France)

    Quelles stratégies d’innovation pour les musées face à la révolution numérique ?

     

    14 décembre

    Matin (accueil à 9h30)

    – Workshop. Réflexion « Le Musée de demain au travers de quatre questions d’ICOM »

    Médiateurs : Alexandre CHEVALIER (ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Hervé CAPS (Maison de la Science), Ludovic RECCHIA (Musée royal de Mariemont)

     

    Après-midi (reprise à 14h)

    – Karlin BERGHMANS, conservatrice du Mudia

    Une nouvelle médiation pédagogique au musée

    – Pauline BOVY, Directrice administrative du Département de la Culture et du Tourisme de la Ville de Liège

    Le branding muséal Boverie-Louvre

    – Julie VAN DER HEYDEN, Directrice de la Coopérative museumPASSmusées

    Le museumPASSmusées

    – Interaction(s) surprise(s)

     

    Frais de participation

    Membres ICOM et de Musées et Société en Wallonie (comprenant l’accès au colloque ainsi que le déjeuner, le repas de midi et les boissons)

    2 jours : 60€

    1 jour : 30€

    Non-membres (comprenant l’accès au colloque ainsi que le déjeuner, le repas de midi et les boissons)

    2 jours : 70€

    1 jour : 40

    Etudiants en muséologie (lunch et boisson non compris)

    10€ la journée

     

    Réservation obligatoire avant le mercredi 5 décembre à info@msw.be

    Merci de mentionner le(s) nom(s), prénom(s), institution/statut, adresse(s) et adresse(s) e-mail.

    Nous vous contacterons ensuite pour vous faire parvenir la facture et confirmer votre participation à l’événement.

  • 4 décembre 2018

    Artothèque (Rue Claude de Bettignies, 1-3) - Mons

    Quelle relation au territoire pour un musée qui se dédie à l’histoire et à la vie d’une ville ou d’une région aujourd’hui? »

    Si la transition nécessaire de nos sociétés est un leitmotiv pour mettre un nouveau modèle de société, les villes apparaissent comme des acteurs majeurs pour impulser ce dynamisme sur les territoires. Comment le musée de ville peut-il prendre place active, dans ses murs, mais aussi hors des murs, en investissant l’espace public ?

    A l’occasion de l’exposition internationale Niki de Saint Phalle à Mons, artiste dont les œuvres génèrent de nouveaux regards sur l’environnement urbain, mais aussi d’une réflexion en cours pour un nouveau projet de musée d’histoire à Mons, une journée conduite à partir d’étude de cas, de partage d’expériences permettra les allers-retours entre les apports des musées, invités à relater leur approche, et les perspectives pour le musée de Mons. Les communications s’appuieront sur les expériences conduites dans les sites pour nourrir le thème de chaque session. La journée s’intéressera tant aux nouvelles missions d’un musée de ville sur son territoire qu’à la place faite aux visiteurs et aux habitants, ou encore aux limites de l’histoire par rapport aux autres disciplines, tant dans le cadre d’un musée existant que pour le renouvellement de son projet ou lors d’une rénovation de site.
     

    Programme de la journée
    9h :
    Accueil des participants

    9h30 : Mots de bienvenue

    10h : Sophie Simon, conservatrice de collections communales de la Ville de Mons
              Exposé du projet et de la situation du nouveau musée de Mons

    10h45 : Pause

    11h : Table 1 : Introduction et animation par Jean-Louis Postula

             De l’utilité sociale d’un musée de territoire aujourd’hui

                            Avec

                            - Céline Chanas, directrice du musée de Bretagne Rennes. Présidente de la FEMS

                            - Nina Gorgus, Musée d’histoire de Francfort

    12h : Débats

    12h30 : Pause déjeuner
                Expérience MuseumLab : testez l'expérience Drag On Blind pour comprendre et ressentir une œuvre d’art par le son.

    13h30 : Table 2 : Introduction et animation par Marc-Olivier Gonseth

                Développer un musée de ville aujourd’hui, dans et hors les murs

                             Avec

                              - Fabrice Denise, directeur du musée d’histoire de Marseille

                              - Marieke van Bommel, directrice du Museum aan de Stroom à Anvers

                 Débats

    15h15 : Pause

    15h30 : Table 3 : Introduction et animation par Serge Chaumier, professeur en muséologie de l’Université d’Arras

                 Partager l’histoire avec et sur un territoire, les enjeux de la participation 

                               Avec

                               - Xavier de la Selle, directeur du musée d’histoire de Lyon

                               - Wout De Vuyst, responsable du département recherches et collections du Stam Gand

                   Débats

    17h : Conclusion générale par Xavier Roland, directeur du Pôle muséal de Mons


     
    Journée gratuite sur réservation obligatoire au +32(0)65/405325 ou polemuseal@ville.mons.be

     

    Journée organisée par le Pôle Muséal de Mons, avec le concours du Master Expographie Muséographie de l’Université d’Artois.

  • Du 15 novembre 2018 au 18 novembre 2018

    La Valette, Malte

    26ème conférence annuelle de NEMO

    Les musées sortent de leur coquille! L'impact croisé des musées

    Entrez en contact avec les musées de toute l’Europe lors de la 26ème conférence annuelle de NEMO. Du 15 au 18 novembre 2018, NEMO rassemble des professionnels des musées et de la culture à La Valette, à Malte, pour explorer l’impact croisé des musées.

    Les musées et leurs missions, leurs responsabilités et leurs modes d'engagement au sein de leurs communautés sont en constante transformation en réponse au développement social et économique aux niveaux local, national et mondial.

    Inviter au dialogue, coopérer avec différents secteurs et sortir de leur zone de confort aide les musées à créer de la valeur, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour d'autres secteurs. Le rôle crucial que jouent les musées dans une société saine et solidaire se reflète également dans l’Année européenne du patrimoine culturel 2018. Construire un avenir meilleur en Europe repose sur un engagement envers notre patrimoine culturel. Les possibilités d’influence que les musées ont à cet égard et le EYCH 2018 lui-même constitueront les thèmes centraux de cette conférence.

    Rejoignez-nous pour aborder ces thèmes et échanger les bonnes pratiques avec des experts des musées de toute l'Europe.

    Les membres des organisations membres du NEMO bénéficient d'une réduction de 20% sur les frais d'inscription à la conférence!

    Pour s'inscrire, c'est ici

  • Du 8 novembre 2018 au 9 novembre 2018

    Musée de la Vie wallonne - Liège

    LA MARIONNETTE, objet de musée et patrimoine vivant

    Le Musée de la Vie wallonne possède une impressionnante collection de marionnettes et un théâtre traditionnel en activité depuis les années 1930. C’est tout naturellement que l’institution muséale souhaite s’interroger sur la muséalisation de ces objets, issus d’un patrimoine vivant.

    L’art de la marionnette à tringle est reconnu en tant que chefd’oeuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Depuis des décennies, à Liège comme en d’autres villes, cette  pratique populaire se transmet de génération de marionnettistes en génération de marionnettistes qui constituent dès lors une communauté. Héritiers et détenteurs d’un grand nombre de savoirs et de savoir-faire particulièrement spécialisés en matière de procédés de fabrication, de style de jeu, de manipulation ou encore de répertoire, c’est aux marionnettistes eux-mêmes qu’incombe le soin de la perpétuation
    de cette tradition vivante.
    En Belgique et ailleurs, de nombreuses institutions muséales conservent et exposent des traces matérielles ou numérisées de ce patrimoine immatériel : marionnettes, décors, enregistrements sonores ou filmés, photographies, voire plus récemment témoignages ou récits de vie. La question se pose dès lors sur la nature des relations entre le monde muséal, centré sur la documentation, la recherche et  l’éducation, et l’art de la marionnette qui évolue, se transforme et se transmet sans cesse, en dehors de toute supervision institutionnelle.

     

    Participation au colloque  gratuite, mais sur réservation
    Possibilité de n’assister qu’à un des deux jours
    Formule lunch : 10 €/jour
    Réservations : 04 279-2016
    Programme sur: www.viewallonne.be

  • 8 novembre 2018

    Auditorium Colbert, Galerie Colbert - Paris

    Face aux "risques", comment les musées peuvent-ils améliorer leur organisation ?

    Comment anticiper le risque ou plutôt les risques, car les facteurs sont multiples et s’additionnent : la malveillance sous tous ses aspects, les risques naturels (inondations, séismes...), les risques accidentels (courts-circuits, incendies)… ? Comment sécuriser, élaborer des « plans de prévention » ?

    « Le musée est une institution au service de la société et de son développement qui transmet le patrimoine (...) à des fins d’études, d’éducation et de délectation... »

    Cette belle définition de l’ICOM, ambitieuse et pacifique, n’envisage pas que le musée puisse être aussi une structure fragile, menacée ou menaçante, exposée au risque, à la violence et à l’insécurité.

    Pourtant, nous avons encore tous en mémoire les exemples dramatiques survenus à Bruxelles en 2014, à Tunis en 2015 ou les destructions de sites patrimoniaux tels que Palmyre en 2016/2017 ou les bouddhas de Bâmiyan en 2001...

    Et ce n’est pas un hasard si le rapport de la mission « Musées du XXIe siècle », centré sur l’élargissement des publics, commence néanmoins par la phrase suivante : « Le basculement définitif des musées français dans le XXIe siècle s’est réalisé en 2015, comme une réaction viscérale aux attentats (...) ».

     Le « risque » fait désormais partie du langage quotidien des musées, impacte voire transforme leur organisation et constitue la source de dépenses importantes.

    La sécurité des personnes, comme celle des biens patrimoniaux, interdit désormais la moindre « négligence ». L’incendie dévastateur du Musée national de Rio, il y quelques semaines, a bouleversé des populations désormais privées de leur histoire mais aussi les professionnels du monde entier. Si on n’en connaît pas encore précisément les causes, ce drame constitue pour les autorités et l’opinion publique au Brésil une brutale prise de conscience des failles de la prévention et l’implacable démonstration qu’elle doit prendre une place beaucoup plus décisive dans la gouvernance des musées.

    Comment anticiper le risque ou plutôt les risques, car les facteurs sont multiples et s’additionnent : la malveillance sous tous ses aspects, les risques naturels (inondations, séismes...), les risques accidentels (courts-circuits, incendies)… ? Des organismes internationaux comme le Bouclier Bleu, l’ICCROM ou le comité international pour la sécurité dans les musées (ICMS) au sein de l’ICOM, ont élaboré une typologie des risques et des méthodologies de prévention qui en donnent la mesure.

    Comment sécuriser, élaborer des « plans de prévention » ? La question ne peut sans doute pas s’adresser qu’aux seuls « professionnels » de la sécurité des musées. C’est pourquoi nous proposons d’organiser ce débat, dans le cadre de nos « soirées déontologie » ouvertes à tous les professionnels de musée. ICOM France rassemble plusieurs milliers de membres issus de tous les métiers des musées et à tous les niveaux d’intervention. Face au « risque », chacun est acteur, beaucoup peuvent témoigner d’une ou plusieurs « expériences » et tous sont potentiellement force de proposition.

    La soirée-débat se veut un temps de dialogue entre des témoins qui ont une expertise du risque et des professionnels confrontés à sa menace, notamment ceux qui sont face aux publics.

    Sous l’égide de l’ICOM en lien avec le « Bouclier Bleu », cette table ronde initie un partenariat entre les comités nationaux français de ces organisations. On attend du débat qu’il éclaire la notion même de risque (en amont la prévention, en aval la résilience) et aborde, de manière réaliste, ce qui est « soutenable », à la fois efficace et finançable.

    Il sera aussi l’occasion d’aborder la question des formations proposées dans les cursus, en matière de sécurité des collections, des publics, des personnels, des bâtiments, s’agissant tout autant des risques naturels que des malveillances ou accidents..

     

    Enfin, nous pourrons aborder des aspects concrets : obligations et préconisations contenues dans la loi et dans les codes - dont notre code de déontologie ICOM -, qualifications professionnelles requises, possibilités de mutualisation ou de sous-traitance…

    Venez nombreux participer à ces échanges ouverts à tout public, sur inscription obligatoire.

  • 6 octobre 2018

    Musée des Instrument de Musique, Bruxelles

    Qui est le prochain sur la liste ? Se préparer et intervenir pour sauvegarder le patrimoine culturel face à des situations d’urgence

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles et ICOMOS Wallonie-Bruxelles, avec le soutien du Bouclier Bleu belge, organisent conjointement une journée de réflexion et de présentation de plans intégrés de prévention des risques et d’urgence pour la préservation et la sauvegarde du patrimoine mobilier et immobilier en cas de catastrophe.

    Les catastrophes sont le résultat combiné de vulnérabilités et d’aléas produit par l’interaction complexe entre de nombreux facteurs, où la vulnérabilité des biens du patrimoine face aux désastres est énorme et souvent oubliée.  Les sections belges francophones d’ICOM et d’ICOMOS, avec le soutien du Bouclier Bleu Belgique, ont décidé de s’associer en cette année européenne du patrimoine pour proposer une journée de réflexion sur les mesures de réduction des risques pour les biens patrimoniaux et de présentation de plan intégrés, concrets, de prévention et d’urgence en cas de catastrophe.

    Trop souvent en effet, les plans de conservation, prévention ou de sauvegarde ne concerne que le bâtit, ou les biens culturels exposés. Or en cas de catastrophe, autant l’édifice que les objets qu’il abrite subissent des atteintes parfois irréversibles faute d’identification et d’évaluation préalable des risques, de préparation et de réaction à ce type d’évènement. Et trop rarement encore, ces plans sont inexistants, ou ne figurent que sur le papier.

    Une journée qui se veut autant d’information que de dialogue, et qui permettra sans aucun doute de dépasser les craintes et les blocages des uns et des autres qui pensent que cela est compliqué et coûteux à mettre en place et ne vaut que pour les grandes institutions, ou au contraire que cela est nettement plus facile pour les petites demeures historiques avec des collections réduites…

    Une journée qui pourra aider à atteindre le changement des attitudes de manière à aboutir à une vraie culture de prévention dans notre communauté du patrimoine ! Identifier, évaluer, réduire les risques et préparer les réponses urgentes est l’assurance durable de la préservation de nos biens culturels.

    Le patrimoine est l’affaire de tous, et nous dirions même plus : l’affaire de tous les professionnels et spécialistes du patrimoine culturel !

     

    PROGRAMME

     

    9h00 Accueil
    9h30-9h40 Ouverture de la journée
      Mots d’accueil par Alexandre Chevalier, président ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles et Teresa Patrício, présidente ICOMOS Wallonie-Bruxelles
    9h40 Alexandre Chevalier, président ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles
    Anne-Cathérine Olbrecht, FARO
      Les plans de sauvegarde pour le patrimoine mobilier en Belgique : un tour d’horizon
    10h00 Teresa Patrício, présidente ICOMOS Wallonie-Bruxelles
      La préparation au risque pour le patrimoine immobilier
    10h20-13h00 Plans de conservation préventive pour les archives historiques
    10h20 Marie Van Bosterhaut, responsable expositions et de la régie du bâtiment, Centre de la Gravure et de l’image imprimée de la Louvière
      Plan d’urgence du Centre de la Gravure (titre à confirmer)
    10h40 Pause café
    11h00 Jacqueline Lambert, Conseillère en prévention, Responsable du SIPP à la Bibliothèque royale de Belgique – Chairwoman du CERL Security Working Group
      Plan interne d’urgence & plan de sauvegarde et d’urgence pour les collections : regroupement en un plan unique fruit d’une approche systémique
    11h20 Marie Courselaud, Chargée de mission conservation préventive, Centre de recherche et de restauration des musées de France, Ministère de la culture, France
    Hugo Pommier, Responsable sécurité-sûreté site de Paris, Archives nationales, Ministère de la culture, France
      Les archives nationales face aux risques majeurs : Stratégie de protection, de sauvegarde et
    d’urgence
    12h00 Sophie Simon, Conservatrice-adjointe des collections communales. Artothèque - Pôle muséal de la ville de Mons
      L' Artothèque - un outil au service de la préservation du patrimoine montois
    12h20 Discussions, Questions
    12h30-14h00 Lunch
    14h00-17h00 Plans de conservation préventive pour les musées sis dans des bâtiments historiques
    14h00 Nelly Caulier, responsable régie de la Bibliothèque de Genève et responsable PBC pour les musées de la Ville de Genève
    Michael Strobino, responsable de la protection des biens culturels, Office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires, Genève (Suisse)
      Les plans d’urgence des musées de la Ville de Genève
    14h40 Danilo Forleo, régisseur des oeuvres - Chargé de la conservation préventive, Direction de la Conservation, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Responsable du programme EPICO (European Protocol In preventive Conservation)
    Nadia Francaviglia, Conseil et recherche en conservation préventive, Programme EPICO
      Le programme EPICO : la conservation préventive dans les demeures historiques et les châteaux-musées
    15h20 Robin Engels, Ingénieur-Architecte et Master "Conservation", bureau ORIGINE
      Le Musée royal de l'Afrique centrale de Tervuren : La restauration du Musée, et les plans de conservation préventive
    15h40 Karine Bausier, Directrice de l’Espace Gallo-Romain à Ath
      Prévention et plan d’urgence. Mise en application à l’Espace gallo-romain d’Ath
    16h00 Yvan Tilquin, Responsable de la Sécurité, Musée Royal de Mariemont
      Organisation du sauvetage des oeuvres en cas d’incendie ou de catastrophe naturelle au Musée Royal de Mariemont
    16h20-16h50 Discussions, conclusions et clôture
    17h00-18h30 Cocktail, Hôtel de Hoogstraaten, Galerie gothique (5, rue Villa Hermosa)

     

     

     

    Les frais d'inscription sont de :

    • 30 (lunch et cocktail compris) pour les membres ICOM, ICOMOS et Bouclier Bleu (veuillez indiquer votre numéro de membre respectif lors de votre inscription dans l'espace "indications complémentaires")
    • 45 € pour les non-membres

     

    Les inscriptions sont attendues pour le 2 octobre 2018 au plus tard et se font via ICOMOS sur ce lien

    Ce colloque a reçu le soutien de:

     

    Et est labellisé:

     

  • Du 27 mai 2018 au 31 mai 2018

    Bruxelles

    Communicating the Museum - "Etes-vous prêts à participer?"

    Depuis 2000, Communicating the Museum (CTM) est la conférence mondiale sur la communication dans le secteur muséal. Chaque année, Agenda rassemble des professionnels de la communication dans une ville culturelle différente. Cette conférence unique présente des communications qui suscitent la réflexion et l'inspiration, des discussions participatives intéressantes et une réflexion éclairée, des sessions d'apprentissage sur les dernières tendances en matière de communication de marque et de stratégie digitale pour le secteur culturel. L'événement est largement reconnu comme une occasion unique pour les professionnels des musées à travers le monde de se rencontrer pour échanger des idées et se laisser inspirer par des experts du monde du musée.

    LE THEME DE CTM BRU 2018 EST: "ETES-VOUS PRET A PARTICIPER?"

    Des petits musées axés sur la communauté aux expositions «à grande échelle» des grandes institutions, nous assistons à une importance accrue de l'engagement actif
    du public. Les défis demeurent alors que les musées s'efforcent de rencontrer leurs auditoires de manières participatives. Les musées se doivent actuellement d'être plus représentatifs et d'impliquer les communautés qu'ils représentent et/ou dans lesquelles il se trouvent.

    Au cours de 5 jours d'événements, de débats, d'ateliers, de conférences et de visites, les participants pourront découvrir les meilleures initiatives participatives de musées, les collaborations les plus stimulantes et les réussites (et les échecs) les plus saillants dans les domaines de la communication et de l'engagement des publics.

    Agenda a sélectionné un panel de 40 conférenciers locaux et internationaux, y compris des responsables muséaux et du secteur artistiques ainsi que des experts d'autres domaines tels que la technologie et les médias.

    CTM BRU réunira plus de 300 responsables des secteurs des arts visuels, des arts de la scène et d'organisation du patrimoine . Ils comprennent des directeurs et  des responsables de communication, du marketing, de département éducatifs, de relations publiques ou encore des ICT; des conservateurs de musées et des représentants d'entreprises. Ils viennent d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Australie et du Moyen-Orient.

    PROGRAMME

    Lundi 28 mai - CONFÉRENCE
    • Enregistrement
    • Immersion dans la scène artistique bruxelloise
    • Visites guidées
    • Bienvenue à BOZAR
    • Keynotes, Masterclasses et discussions de groupe
    • Réception de bienvenue à la Maison du Roi: visites guidées et réception


    Mercredi 30 mai - CONFÉRENCE
    • Safari d'apprentissage aux Musées royaux des Beaux-Arts: études de cas, ateliers et
    visites guidées
    • Déjeuner, atelier et visite à la Maison de l'histoire européenne
    • Réception d'adieu au WIELS

    Jeudi 31 mai - BACKSTAGE
    A l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, AUX Musées Royaux d'Art et d'Histoire et
    au Musée de la Ville de Bruxelles
    • Rencontrez les professionnels dans leur environnement de travail
    • Gagnez un accès exclusif aux collections et expositions

    POUR S'INSCRIRE

    https://www.weezevent.com/communicating-the-museum-2018-brussels

     

     

  • Du 9 juin 2017 au 11 juin 2017

    Sorbonne, Paris

    Définir le Musée du XXI siècle

    La mission sur les musées pour le XXIe siècle est en cours de clôture en France, tandis qu'une importante recommandation de l'Unesco sur la protection et la promotion des musées vient d'être votée sur le sujet il y a quelques mois ; il est cependant impératif de continuer à s'interroger sur les nouveaux contours de cette institution âgée de deux siècles et demi, dont de nouvelles formes continuent d'émerger en ce début de millénaire.

    La question de la définition du musée constitue un enjeu considérable, car elle influe sur la manière dont la constitution même du champ muséal et la détermination des acteurs qui y figurent (quelles sont leurs missions, quel est leur rapport à l’économie et leur place dans celle-ci, peuvent-ils réaliser du profit, etc.). L’ICOM, dont la définition du musée est la plus partagée de par le monde (elle a été reprise par l’Unesco dans sa récente recommandation) entame un processus de révision de sa définition.

    Les enjeux géopolitiques portant sur la définition du musée sont considérables, et il importe, à cet égard, que les pays francophones participent activement aux débats autour de cette question, afin d’affirmer leur vision du musée dans le monde

Agenda

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche

29

30

31

1

    2

      3

        4

          5

            6

              7

                8

                • Conférence
                  LA MARIONNETTE, objet de musée et patrimoine vivant
                • Conférence
                  Face aux "risques", comment les musées peuvent-ils améliorer leur organisation ?

                9

                  10

                    11

                      12

                        13

                          14

                            15

                            • Conférence
                              26ème conférence annuelle de NEMO

                            16

                              17

                                18

                                • Visites & formations
                                  Le Musée Sens Dessus Dessous

                                19

                                  20

                                    21

                                      22

                                        23

                                          24

                                            25

                                              26

                                                27

                                                  28

                                                    29

                                                      30

                                                        1

                                                        2