En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d'information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus,
J'accepte

Agenda

  • Du 26 mai 2020 au 3 janvier 2021

    Musée Gaspar Arlon

    Ad maiorem Dei gloriam ! Les jésuites à Arlon (1855-2001)

    L’exposition temporaire présente du matériel liturgique ancien, des bannières, des documents d’archives, des photos et des témoignages, qui permettront de retracer l’histoire de la Compagnie de Jésus à Arlon, ainsi que son engagement social pendant près de 150 ans.

    Lors d’un voyage à Saint-Mard en 1855, le Père Provincial de la Compagnie de Jésus est frappé par la salubrité de la province de Luxembourg, et décide de fonder à Arlon une maison de formation pour les futurs novices. De l’installation des premiers novices l’année suivante, jusqu’à l’inauguration de la majestueuse église du Sacré-Cœur en 1898, l’implantation des jésuites dans le chef-lieu connut différentes étapes, retracées dans l’exposition.

    Outre la fonction de formation des novices, la Maison Saint François-Xavier d’Arlon a joué un rôle social important non seulement pour la ville, mais également pour les campagnes environnantes. De nombreuses congrégations furent créées, ciblant différents types de publics pour des retraites. Mais ils créèrent également le club de football de l’Union Saint-Georges, proposèrent de nombreuses conférences scientifiques et religieuses, s’impliquèrent dans l’assistance aux pauvres par des collectes personnelles, ouvrirent une bibliothèque publique, instaurèrent un pèlerinage à Notre-Dame de Clairefontaine où ils installèrent leur maison de campagne, etc. Les grandes figures jésuites associées à l’histoire de la Maison Saint François-Xavier d’Arlon sont nombreuses : le Père Henri Goffinet, le Père Camille Joset ou le Père Théophile Hénusse.

    L’exposition présente du matériel liturgique ancien, des bannières, des documents d’archives, des photos et des témoignages, qui permettront de retracer l’histoire de la Compagnie de Jésus à Arlon, ainsi que son engagement social pendant près de 150 ans.

     

    L'exposition se visite librement avec une tablette.

    Aucune animations ni visite guidée jusqu'à nouvel ordre

    Se référer au site internet pour les modalités spécifiques "sars-cov2" de visite.

    Entrée: 4€

  • Du 1 avril 2020 au 2 avril 2020

    Cité des sciences et de l’industrie, Paris

    Rencontres Nationales Culture & Innovations(s)

    Le Club Innovation & Culture, CLIC France réunit les musées, lieux de patrimoine et lieux de culture scientifique français sensibilisés aux problématiques des nouvelles technologies numériques et de leurs usages. Les RNIC 2020 ont pour thème la Francophonie.

    PROGRAMME JOURNEE PLENIERE 1ER AVRIL 2020  

    Lieu: Cité des sciences et de l’Industrie

    9.30  Ouverture de la journée avec mot d’accueil d’Universcience

    9.45  Cahier des tendances 2020 du CLIC France

    10.00 – 10.15 Point de vue « Le numérique, un catalyseur pour nos musées et leur innovation organisationnelle? Le cas du Musée de la civilisation » par Ana-Laura Baz, , Directrice de l’engagement numérique, Musée de la civilisation, Ville de Quebec

    10.30 – 11.45 Table-ronde: « Comment améliorer la coopération en matière d’innovation entre les institutions francophones ? »

    Avec Philippe Guillet, Directeur, Muséum de Nantes, Carol Pauzé, Directrice du Musée de l’ingéniosité J-A Bombardier, Valcourt, Québec

    11.45 – 12.30 Dialogue: « Une meilleure inclusion passe-t-elle nécessairement par le numérique ? »

    Avec Charlène Bélanger, Responsable – Recherche, innovation et médiation numérique, Musée des beaux-arts de Montréal, Montréal et le représentant d’un musée français

    Durant le déjeuner buffet, une douzaine de démos innovantes pourront être testées. 

    14.40  Remise des prix Culture & Innovation(s) 2020

    15.00 – 16.15 Table-ronde: « Les nouvelles expériences culturelles favorisent elles le développement touristique ? » 

    16.15 – 17.30 Table-ronde: « L’immersion est elle l’avenir des expositions ? »

    Avec Ana-Laura Baz, Musée de la civilisation

    PROGRAMME JOURNEE ATELIERS 2 AVRIL 2020

    Lieu: communiqué prochainement

    2 ateliers et une rencontre seront proposés dans un autre lieu culturel de Paris :

    . 9.45 Atelier: Outils numériques, activités dédiées, partenariats … comment attirer les ados, étudiants et jeunes adultes dans les musées, centres de sciences et monuments ?

    Avec Charlène Bélanger, Musée des beaux-arts de Montréal

    . 12.00 Rencontre sur le thème « art et intelligence artificielle »

    . 14.30 Atelier: Hors les murs : retours sur des expériences originales. 

    MODALITES D’INSCRIPTIONS:

    les membres ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles bénéficient d'un tarif préférentiel de 120€ au lieu de 150€.

    Merci d'utiliser ce formulaire spécifique d'inscription et le renvoyer à : rnci2018@club-innovation-culture.fr

  • Du 16 mars 2020 au

    Artothèque - Mons

    Reg'arts, de la page à l'écran

    Journée professionnelle organisée dans le cadre de la Biennale du livre d'art pour enfants de Mons

    gratuit

  • 13 mars 2020

    Musée L à Louvain-la-Neuve

    Assemblée générale annuelle

    Le Conseil d'Administration d'ICOM Belgique Wallonie/Bruxelles a le plaisir de convier ses membres à son assemblée générale annuelle

    Cette année, afin d'éviter de multiplier les assemblées générales pour leurs membres dont certains sont affilié aux deux associations, ICOM-BWB et MSW ont décidé d'organiser leur AG respective le même jour et au même endroit, l'une après l'autre.

    Si vous participez aux deux assemblées générales (MSW et ICOM) inscrivez- vous au repas d’une seule des deux structures !

     

     

    Programme

    9h30 Accueil
    10h00 – 11h00 Visite des nouvelles réserves du Musée L pour les membres ICOM/ AG MSW
    11h00 - 13h00 AG ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles / Visite des nouvelles réserves du Musée L pour les membres MSW
    13h00 - 14h30 lunch sur place (PAF 20€, les boissons et pauses café sont prises en charge par l'ICOM-BWB)
    14h30 - 15h00 Présentation de la SticJam (outils de médiation conçus par les étudiants de l'école de communication de l'UCL) par le Prof. Thibault Philipette, et de quelques réalisations d'étudiant.e.s
    15h00- Visite libre du Musée L.

     

    Ordre du jour de l’assemblée générale annuelle 2020

    1.   Communication des divers
    2.   Approbation de l'OJ
    3.   Approbation du PV de l’AG du 1 avril 2019 tenue au Musée de la Vie Wallonne (Liège)
    4.   Activités 2019 : rapport du président
    5.   Comptes 2019
      a.    rapport de la trésorière
      b.    rapport du vérificateur aux comptes,
    6.   Approbation par l’AG du rapport d’activité et des comptes 2019. Décharge aux administrateurs et au vérificateur aux comptes
    7.   Budget 2020. Présentation de la trésorière
    8.   Projets 2020. Présentation par le président
    9.   Modification des catégories de membres :
      a.    suppression catégorie jeune
      b.    institutions fédérales
      c.    membres associés
    10.   Election au CA de l'ICOM Belgique Wallonie/Bruxelles (4 postes) 2020-2023: présentation des candidatures et élections
    11.   Divers

     

    RAPPEL : Seuls les membres en ordre de cotisation peuvent prendre part à l'AG, voter et sont éligibles.

     

    Repas

    Participation aux frais:
    20 euros sur le compte BE10 3100 0153 4104 de ICOM- Belgique Wallonie/Bruxelles pour le 9 mars 2020, avec la communication « NOM + AG ICOM 2020». L’inscription au repas et pour les visites doit se faire pour le lundi 9 mars au plus tard.

    Attention: passé cette date du 9 mars  nous ne pourrons plus rembourser la PAF (la commande au traiteur aura été passée).

    Rappel: Si vous participez aux deux assemblées générales (MSW et ICOM) inscrivez- vous au repas d’une seule des deux structures !

    Lors de votre inscription, merci de mentionner votre présence ou non au repas, ainsi qu'aux 2 visites/activités.

    S'inscrire

  • Du 25 janvier 2020 au 19 avril 2020

    Musée Gaspar, Arlon

    "Pol Gavroy (1931-1995), l'art et la manière"

    Pol Gavroy est l’un des rares artistes surréalistes du Luxembourg belge. Il est né à Arlon en 1931, et a suivi des études d’architecture à Liège et à Bruxelles. Sa passion pour le dessin, qu’il développe dès son enfance, alliée à un goût et une connaissance approfondie de la musique, s’expriment dans un univers graphique courbe et onirique. Pierre-Alain Gillet dit de lui que son « ?"uvre s’est nourrie de l’architecture, du culte des tracés, de la technologie (…), des croquis d’ombres et de lumières, d’esquisses, de la mathématique et de la mécanique. (…) Il veut construire l’inquiétude du Cosmos avec des formes structurées et ombrées, des volumes précis, des torsades et des engrenages ». L’artiste musicien, chroniqueur musical à ses heures, nourrit une sensibilité profonde sur la condition humaine et sa place dans l’univers. Ses fresques monumentales au fusain et au crayon, rappellent Dali ou Chirico. Une cinquantaine d’?"uvres est à découvrir dans cette rétrospective, qui parlera à l’imaginaire de chacun d’entre nous.

    Adultes : 4€,

    Seniors : 3€,

    Etudiants : 2€,

    Enfants (6-12 ans) : 1€

  • 24 janvier 2020

    Bruxelles - Académie Royale

    Le Rapport Savoy-Sarr, un modèle pour la Belgique ?

    Journée d’étude sur la question de la restitution des biens culturels

    L’appropriation illicite, la spoliation, le pillage de biens culturels par des forces ennemies, des puissances occupantes ou, tout simplement, du fait d’autorités imposées, remontent aux fondements mêmes de l’histoire de l’Humanité.Les colonisations, singulièrement européennes au cours des XIXe et XXe siècles, n’ont pas échappé à ce phénomène.

    Les guerres coloniales, puis l’occupation et l’administration des territoires colonisés, ont conduit les puissances étrangères à sévèrement « puiser » dans le patrimoine culturel et religieux des peuples et civilisations soumis à leur autorité. Jusqu’à en constituer d’illustres collections et remplir leurs plus prestigieux musées.

    Opportunément, la période de la décolonisation, correspondant à une affirmation politique forte, a aussi permis l’expression de revendications légitimes portant sur la restitution des biens culturels à leurs pays d’origine.

    La question de la restitution, et non plus du seul retour, apparaît ainsi comme un enjeu crucial dans la question plus vaste des réparations en visant le « versement intégral d’indemnités sous la forme de transfert de capitaux et d’annulation de la dette, le retour des biens spoliés et des trésors traditionnels ».

    Ce n’est toutefois que très récemment qu’une attention semble avoir enfin été réservée à ces demandes. Ainsi, le Président français Emmanuel Macron, lors d’un discours prononcé en novembre 2017 à l’Université Ouagadougou, devenu aujourd’hui une sorte de référence, a formellement exprimé la volonté « que d’ici cinq ans les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique ».

    Depuis la parution du Rapport de Felwine Sarr et Bénédicte Savoy « Restitution du patrimoine culturel africain. Vers une nouvelle éthique relationnelle », plusieurs articles et publications ont vu le jour sur le sujet. Quelles sont les questions soulevées par ces revendications aux niveaux juridique, éthique et de la conservation ? Quelles réponses peuvent / doivent être apportées ? Quels sont les critères invoqués par les revendicateurs ? Comment distinguer les biens spoliés au cours de la colonisation, ceux légalement acquis au cours de cette dernière ou issus d’elle et quels liens liaient les ‘acquéreurs’ aux détenteurs/façonneurs de ces biens et de leur communauté ?

    Les questions sont nombreuses et débattues au sein de multiples instances tant internationales, telles que l’UNESCO ou le Conseil international des musées (ICOM), que nationales avec des publications de normes à ce sujet en Allemagne et aux Pays-Bas.

    Le but de cette journée d’étude initiée par la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO et l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, en partenariat avec ICOM-Belgique Wallonie-Bruxelles, est d’analyser les enseignements à tirer au niveau belge du Rapport Savoy – Sarr, son degré d’applicabilité et de transposition potentielle, et de faire écho aux préoccupations des différentes entités belges concernées tout en donnant plus de rationalité à un sujet par trop passionnel.

    Une large part sera consacrée à la présentation par Mme Bénédicte Savoy de son rapport co-écrit avec Mr Felwine Sarr. Quelle fut leur approche méthodologique et quelles conclusions en tirent-ils depuis la parution du rapport ? Comment bâtir sur cette base un véritable dialogue pour l’avenir ?

    Après l’intervention de Mme Savoy, la parole sera ensuite donnée à un panel d’orateurs qui aborderont tour à tour les volets muséal et juridique de la question, sans oublier, bien sûr, la position de l’UNESCO.

    Programme

    9h.30 : Accueil des participant-e-s.

    10h.: Mots de bienvenue :

    Mr Didier Viviers, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique ;

    Mr Philippe Busquin, Président de la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO ;

    Mr Alexandre Chevalier, Vice-président d’ICOM-Belgique.

    10h.30 : Mr Lazare Eloundou Assomo, Directeur adjoint de la Division du Patrimoine de l'UNESCO : « Le rôle de l'UNESCO et de son Comité intergouvernemental pour la promotion du retour des biens culturels à leur pays d'origine ou de leur restitution en cas d'appropriation illégale ». 

    11h.: Mme Bénédicte Savoy, Professeure d'histoire de l'art à l'Université technique de Berlin, Professeure invitée au Collège de France, et auteure du Rapport sur la restitution du patrimoine culturel africain. Vers une nouvelle éthique relationnelle (co-écrit avec Monsieur Felwine Sarr) : « Le Rapport Sarr/Savoy, un an après ».

    11h.30 : Mme Katrijn D'hamers, Adviseur participatie/diversiteit à FARO (Vlaams steunpunt voor cultureel erfgoed) : « Working on restitution in Flanders, a story of cooperation » (en anglais).

    12h. : Débat.

    12h.30 : Repas.

    13h.30 : Mme Marie-Sophie de Clippele, Chargée de cours à l'USL-B, aspirante FNRS en droit du patrimoine culturel à l'USL-B et à l'ENS Paris-Saclay : « La restitution des biens culturels et le droit belge : chassé-croisé ou avancée ? » ;

    14h. : Mme. Yasmina Zian, Chercheuse Restitution des patrimoines culturels, Académie royale de Belgique : « De quoi la restitution est-elle le nom ? Le cas belge à l’aune du Rapport Sarr-Savoy ».

    14h.30 : Mr Yves-Bernard Debie, Avocat spécialisé en droit du marché de l’art et des biens culturels : « « Les restitutions », une question mal posée, des réponses inadéquates ».

    15h. : Débat.

    15h.30.: Pause détente.

    15h.45 : Mr François Poncelet, Conservateur du Musée africain de Namur : « Être un musée africain, en Belgique, aujourd'hui : quel sens ? ».

    16h.15 : Mr Guido Gryseels, Directeur général de l’Africa Museum : « Le Musée Royal de l’Afrique Centrale et la problématique de la restitution : dialogue et collaboration ».

    16h.45 : Débat.

    17h.15 : Mr Pierre de Maret, pro-recteur de l’Université Libre de Bruxelles : Conclusions et perspectives pour la Belgique.

    17h.30 : Clôture des travaux.

     

    L'inscription est gratuite mais indispensable. Pour vous inscrire c'est ICI
     

  • 20 janvier 2020

    Musée M, Louvain/Leuven

    Visite professionnelle Borman et Fils

    Une visite inédite de l'exposition sur la famille des sculpteurs Borman qui couronne 15 ans de recherches scientifiques

    Borman : si ce nom ne vous dit rien, pas de panique car on sait étonnamment peu de choses à propos de cette famille d’artistes. Nous savons qu’au moins six membres de la dynastie, répartis sur quatre générations, ont travaillé comme sculpteurs sur bois. Le plus renommé d’entre eux était Jan II Borman, un artiste qui s’est inscrit dans la lignée du langage formel de Primitifs flamands tels que Dirk Bouts, a été un précurseur de Bruegel et a laissé une œuvre qui peut être qualifiée d’aussi virtuose et influente que celle de son contemporain Jérôme Bosch. 

    Le musée M présente « Borman et Fils », la toute première exposition retraçant la vie et l’œuvre de ce maître-sculpteur sur bois et de sa famille.

    Il s'agit de la dernière opportunité pour visiter cette exposition qui se termine le 26 janvier.

     

    Programme

    9h30 Accueil

    10h00 Présentation de l'exposition et de sa médiation par la commissaire Marjan Debaene et la responsable médiation Sofie Vermeiren (également délégue CECA pour la Belgique)

    10h30 Visite de l'exposition

    12h30 Lunch

     

    Il n'est plus possible de s'inscrire pour cette activité.

  • 15 janvier 2020

    AfricaMuseum - Tervuren

    Convention ICOM Belgique

    La réunion annuelle des 2 sections de l'ICOM Belgique

    La convention annuelle de l'ICOM Belgique se tiendra à l'AfricaMuseum de Tervuren

    A cette occasion les actualités de l'ICOM international seront présentées, et en particulier la question de la nouvelle définition des musées. Une large session sera organisée le matin pour débattre de cette question et arrêter une position nationale à ce sujet

    Après la pause de midi, le directeur de l'AfricaMuseum, Guido Gryseels introduira le processus qui a aboutit à la rénovation de l'AfricaMusuem, et le directeur de la direction des publics présentera les actions en relation avec les Buts du Développement Durance (aka SDGs) menés à l'AfricaMuseum. Les participants seront  ensuite répartis en plusieurs groupes pour pouvoir échanger avec les collaborateurs de l'AfricaMuseum sur la scénographie, la gestion des collections, la logistique et le marketing/communication envers les familles.

    Programme:

    10h00 Accueil-café

    10h30 Présentation des actualités internationales et retour de la conférence générale de l'ICOM à Kyoto 2019. Sergio Servellón & Alexandre Chevalier

    10h45 Nouvelle définition des musées. Etat de la question et débat. Olga van Oost

    12h30 Walking lunch

    14h00 Introduction aux problématiques de l'AfricaMuseum. Guido Gryseels, directeur.

    - projet de rénovation

    - décolonisation du musée

    - problématique de la restitution

    14h30 Présentation par le directeur des services au public, Bruno Verbergt

    - Présentation générale et actions menées dans le cadre du Développement Durable (SDG)

    14h45 Discussion et visite thématiques en 4 groupes différents

    - Scénographie : Bruno Verbergt (nl/eng/fr)

    - Gestion des collections et des laboratoires : Siska Genbrugge (nl/eng)

    - Logistique et sécurité: Dirk Verbist (à confirmer) (nl)

    -  Communication/marketing (en particulier envers les familles): Kristien Opstaele (nl/eng)

    15h30 Fin et visite libre

     

    Il n'est plus possible de s'inscrire pour cet évènement

     

    La participation au frais du lunch de midi est de 20€ (ICOM prend les boissons et les pauses en charge). A payer sur le compte de l'ICOM  IBAN BE10 3100 0153 4104 avec la mention "Convention ICOM 2020".

     

    Pour vous mettre à niveau concernant la nouvelle définition proposée:

    https://icom.museum/fr/activites/normes-et-lignes-directrices/definition-du-musee/

    https://especes.org/articles/holdup_musees/

    https://www.latribunedelart.com/inclusif-et-polyphonique-la-nouvelle-definition-du-musee-proposee-par-l-icom

    https://www.theartnewspaper.com/news/what-exactly-is-a-museum-icom-comes-to-blows-over-new-definition

    https://hyperallergic.com/513858/icom-museum-definition

    https://www.museumsassociation.org/museums-journal/news/22082019-rift-over-icom-definition

    https://www.museumsassociation.org/museums-journal/comment/01102019-definition-just-start-of-conversation

    https://faro.be/blogs/olga-van-oost/beslissing-over-nieuwe-icom-museumdefinitie-uitgesteld

    De museumdefinitie van ICOM. Discussie over de houdbaarheid en de toekomst. Verslag van een workshop met Vlaamse museumprofessionals.

  • 22 novembre 2019

    Kunstencentrum STUK, Naamsestraat 96 - Louvain

    Le Patrimoine et les 4 éléments - l'Eau

    La Nature et la Culture ne font parfois bon ménage: les collections patrimoniales ne sont pas tojours à l'abri des quatre forces de la nature: l'eau, l'air, la terre et le feu

    Afin de cartographier et d’échanger des compétences sur ce sujet, Erfgoedlabo Leuven, FARO, le Comité belge du Bouclier bleu et l’ICOMOS Vlaanderen-Brussel organisent conjointement une série de quatre journées d’étude sur les catastrophes et le patrimoine (mobilier). La première journée d’étude est prévue le vendredi 22 novembre 2019 au Kunstencentrum STUK et porte sur le patrimoine et l’eau.

    Journée en néerlandais


    Le programme est consultable ICI

     

    Inscriptions jusqu'au 15 novembre (20 euros)

  • 20 novembre 2019

    Museum aan de Stroom - Hanzestedenplaats 1 - Anvers

    MAS Museum aan de Stroom

    Une visite interdisciplinaires sur la réalisation des expositions au MAS, l'interaction avec la ville, et les activités pour et avec le public

    Programme

    9h30 à 10h: Accueil

    10h - 11h : Présentations et échange de vue concernant la réalisation des expositions au MAS, l'interaction avec la Ville, le public...avec:

    - Marieke Van Bommel Directrice du MAS 

    - Leen Beyers coordinatrice de l'équipe des commissaires et responsable de l'acquisition des collections du MAS

    - Cathy Pelgrims coordinatrice de l'équipe Services aux publics

    11h - 12h: Visite de l'exposition "Anvers à la Carte" guidée par les trois personnes précitées (groupe séparé en fonction du nombre d'inscrits)

    12h30 - 13h: Lunch

    Après-midi: Visite libre du MAS (le musée vaut largement la peine de prendre son temps)
    https://www.mas.be/fr/content/qu%E2%80%99y-t-il-%C3%A0-voir

     

    Cette visite est réservée aux membres ICOM et à leur conjoint. Elle est gratuite

    Merci d'indiquer si vous êtes accompagné dans les commentaires.

    Merci d'indiquer également en commentaire si vous participez au déjeuner, payable individuellement sur place (lieu en fonction du nombre d'inscrit, choix à la carte. Les participant seront avertis du choix à l'avance)

     

    S'inscrire

  • 17 novembre 2019

    Fondation Folon - La Hulpe, Belgique

    Evénement familial "Musée SENS Dessus Dessous" - Fondation Folon

    Dans le cadre de la Journée mondiale de l’enfance, découvrez en famille le musée de la Fondation Folon et ses activités.

    AU PROGRAMME, 7 VISITES GUIDÉES

    • MINUSCULE – 11h00 et 15h00
    Vivez le musée avec les tout-petits (dès 2 ans). Une expérience poétique unique.
    • SENS DESSUS DESSOUS – 11h30 et 14h30
    Visite ludique et rigolote à faire en famille autour d’objets insolites.
    • RONDLEIDING IN HET NEDERLANDS – 12h00
    Voorstelling van het museum van de Stichting Folon en zijn activiteiten voor een Nederlandstalig publiek.
    • L’ESSENTIEL – 12h30
    Visite guidée interactive menée par des personnes porteuses
    de handicap qui vous feront voyager dans le musée à leur façon.
    • AU BOUT DES DOIGTS – 13h00
    Appréhendez les oeuvres de Folon grâce au toucher et à l’ouïe.
    • « ACCES ARTS » – 14h00
    Formes, matières, techniques, perspectives : une visite pensée pour les écoles d’Art, orientée vers l’histoire de l’art et l’analyse esthétique.
    • DROITS DE L’ENFANCE – 14h30
    Visite didactique autour des Droits de l’enfance.

    Découvrez aussi les ateliers créatifs de la Fondation Folon et testez la technique de l’aquarelle

    Cette journée est proposée pour les familles et les professeurs qui souhaitent découvrir l'offre pédagogique de la Fondation
    ---------------------------------------------------------------
    TARIFS (entrée au musée + 1 visite guidée au choix) :
    - Adultes : 10€
    - Enfants (-18 ans) : gratuit
    - Etudiants en art et professeurs : gratuit (sur présentation d'un justificatif)
    - MuseumPassMusées & ICOM : 10€ (prix de la visite guidée)

    Groupe de 25 personnes max. par visite

    Réservation obligatoire par mail à info@fondationfolon.be
    Veuillez indiquer dans le mail votre nom, le titre et l'heure de la visite souhaitée + le nombre de participants.

     

  • Du 8 novembre 2019 au 9 novembre 2019

    Mons (Musée du Doudou) et Binche (Musée International du Carnaval et du Masque)

    Musées et patrimoine immatériel : transmission, savoir-faire et conservation muséale

    Quinze années après l’adoption de la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ce colloque interdisciplinaire et international vise à stimuler les échanges entre artistes, artisans, chercheurs académiques, conservateurs du patrimoine, praticiens et public spécialisé, afin d’aborder les problématiques relatives à la transmission des savoir-faire, enjeu majeur des métiers d’art et de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

    Ce colloque reçoit l'appui financier d'ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

     

    Pour le programme c'est ICI

  • Du 7 novembre 2019 au 10 novembre 2019

    Tartu, Estonie

    Conférence des musées européens 2019 de NEMO

    Musées 2030 : Partagez vos idées pour un meilleur avenir

    Participez à la Conférence des musées européens 2019 organisée par NEMO, et découvrez comment les musées peuvent contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) et du Programme de développement durable des Nations Unies, à l’horizon 2030. NEMO, le réseau des associations des musées européens, estime que les musées peuvent prendre part à la création d’un meilleur avenir et souhaite encourager les musées à redoubler d’effort et oser agir. Inspirons-nous les uns les autres et bâtissons une communauté solide de musées dans toute l’Europe !

     

    Les membres ICOM BWB ont un rabais de 20% sur les fais d'inscription (120€)

    Les étudiants ont un rabais de 50% sur les fais d'inscription (75€)

     

    Le programme et les autres détails sont disponibles ici

    Pour vous inscire c'est ici

  • Du 5 novembre 2019 au 7 novembre 2019

    Liège

    LES MUSÉES UNIVERSITAIRES & LEURS PUBLICS

    Les musées universitaires actuels sont fréquentés par un public encore trop restreint (limité aux chercheurs / étudiants /professeurs, quelques familles ou amateurs avisés). Cela nous incite donc à évaluer, à l’occasion du colloque, les raisons de cette conjoncture et à questionner les pratiques contemporaines de nos institutions universitaires

    Les musées universitaires connaissent, depuis le début du XXIe siècle, un véritable regain d’intérêt : fondation d’un réseau européen UNIVERSEUM (2000) et du Comité international pour les musées et collections universitaires (UMAC) au sein de l’ICOM (2001), rénovation de l’Ashmolean Museum à Oxford (2009) reconnu comme premier musée universitaire (1683), création de nouvelles réserves accessibles et rénovation du Conservatoire national des arts et métiers à Paris (2000). Ces quelques initiatives semblent incarner la volonté des acteurs universitaires de donner un nouveau sens à leurs structures muséales, mais aussi le besoin d’une reconnaissance officielle par la communauté internationale des professionnels des musées ; alors que le grand public semble se sentir moins concerné.

    Au programme de ce colloque sur « Les musées universitaires et leurs publics », quatre problématiques seront envisagées :


    I Le musée universitaire : lieu de formation et de démonstration de la recherche ?
    I Marketing du musée universitaire : une vitrine potentielle de l’Université ?
    I Quelle expographie pour le musée universitaire ?
    I Communication et inclusion sociale et culturelle au musée universitaire

    Ce colloque reçoit l'appui financier d'ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

     

    Le programme est consultable ICI

     

     

     

  • 22 octobre 2019

    Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA), 1 parc du Cinquantenaire,

    La complexité des législations relatives au patrimoine culturel immobilier et mobilier en Belgique

    Mardi 22 octobre de 11 h à 12 h, Marie-Sophie de Clippele, chargée de recherches au F.R.S.-FNRS à l’Université Saint-Louis, propose de vous aider à mieux comprendre cette complexité croissante.

    À l’heure actuelle, la Belgique connaît pas moins de huit législations concernant la protection du patrimoine culturel ! Ces différentes législations, relatives au patrimoine immobilier (monuments, sites, ensembles…) et au patrimoine mobilier (biens culturels), sont fort complexes : chacune poursuit une politique de protection autonome et souvent distincte des autres. Par ailleurs, certains objets, comme les éléments décoratifs faisant partie intégrante d’un monument par exemple, mettent à mal la scission entre le mobilier et l’immobilier ; l’application des règles n’est pas toujours évidente…

    Marie-Sophie de Clippele est chargée de recherches au F.R.S.-FNRS depuis le 1er octobre 2019 et poursuit ses recherches à l’Université Saint-Louis - Bruxelles. Elle a réalisé sa thèse sur le droit du patrimoine culturel belge et la relation de ces différentes législations à la propriété. Elle est également membre du Conseil d’administration d’ICOMOS Vlaanderen-Brussel et d’Europa Nostra Belgium. Découvrez ici sa thèse en 180 secondes : https://www.youtube.com/watch?v=_Fto3rWU7es

  • 17 octobre 2019

    Pavillons d’Octroi - Porte d’Anderlecht à Bruxelles

    Musée des Egouts

    Un voyage insolite sous la thématique de la prévention et de la sécurité autant pour les visiteurs que pour les collaborateurs dans ce que Bruxelles jette en tirant la chasse des WC ! Prenez vos sels et votre mouchoir imprégné d'essence de violette ou de chèvrefeuille, et rejoignez-nous pour une visite post-digestive dans les intestins de Bruxelles....

    Une visite sous le signe de la prévention et de la sécurité suivie d'une discussion avec la conservatrice du Musée des Egouts de la Ville de Bruxelles, Aude Hendricks, et du responsable de la prévention au Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire, M Thierry Horbach.

    Le musée est facilement atteignable en transports publics avec les trams 51 et 82 (arrêt Porte d'Anderlecht) depuis la Gare du Midi, avec connexion à l'arrêt Lemonnier pour les trams 3 et 4.

     

    Programme

    9h45 Accueil des participants

    10h00 - 11h00 Visite (2 groupe de 15 personnes max)

    11h00 Fin de la visite et transport à Coop en transports publics (23 quai Demets - 1070 Anderlecht www.coop.brussels/entreprises/) pour la suite du programme

    11h15 - 12h45 Echange de vue sur les questions de prévention en milieu muséal avec la conservatrice du Musée des égouts, Mme Aude Hendrick et Monsieur Thierry Horbach, responsable de la prévention du Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire. Drink

    12h45 Déjeuner sur place pour les personnes intéressées (pas de réservation nécessaire, plat du jour à 12,45€)

    Cette visite est réservée aux membres ICOM et à leurs conjoints. Elle est libre mais sur inscription. Indiquer en commentaire si vous êtes accompagné ou non.

    Attention: le nombre de place est limité à 30 personnes !

     

    S'inscrire

  • 11 octobre 2019

    ADAM Brussels Design Museum

    LET'S SHAPE THE FUTURE OF MUSEUMS!

    Conférence BeMuseum

    APRES DEUX EDITIONS  qui ont rencontré un franc succès, BeMuseum, le réseau muséal pour l'innovation a le plaisir de vous inviter à sa troisième conférence. Le but de cet évènement annuel est de faire l'état des nouvelles tendances dans les domaines des musées, de la culture, de l'innovation et de la technologie et de permettre aux professionnels de partager leur meilleures innovations avec  leurs collègues. BeMuseum veut créer un nouvel espace de dialogue et d'opportunités pour le secteur muséal, renforcer la solidarités entre professionnels de tout le pays et stimuler la collaboraation entre partenaires publics et privés

    Pour ce faire, plusieurs TABLES-RONDES seront proposées :

    Lessons learned on repatriation of collection items (présenté par  FARO)

    Digital Strategy (présenté par PACKED (Center of Expertise for Digital Heritage) / VIAA (Flemish Institute for Archiving)

    Curating the museum through Instagram (présenté par le Conseil Bruxellois des Musées)

    Museum turns green : A late realization in Belgium (présenté par ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles)

    Programme et Inscriptions via le site de BeMuseum

    Horaire: 9h30 - 19h00

    Lieu: ADAM — Brussels Design Museum
    Place de Belgique 1
    1020 Bruxelles

    Tarifs:

    35€ pour les profesionnels de musées

    15€ pour les étudiants

  • 12 juin 2019

    Lhoist Art Collection

    COMPLET Lhoist Art Collection

    Désolé, mais la Visite de la collection d'Art Contemporain du groupe Lhoist et de l'exposition "Essence of a Collection" est COMPLETE

    Programme:

     Arrivée vers 18h30 (adresse: 28, rue Charles Dubois à 1342 Limelette. Parking : il faut traverser le parc et le parking est en haut sur la gauche)

    18h45 : introduction par Mme Pascale Van Zuylen conservatrice de la collection Lhoist

    19h00-20h30 (environ) : visite de la collection permanente et de l'exposition "Essence of a Collection" par Mmes Pascale Van Zuylen et Véronique Danneels

    20h30 : drink et échanges de vue

     

    LA VISITE EST COMPLETE. POUR VOUS METTRE SUR LISTE D'ATTENTE, MERCI D'ENVOYER UN MESSAGE à : visites@icom-wb.museum


    Depuis 1990, Lhoist constitue une importante collection d’œuvres photographiques et de sculptures. Pour l'entreprise, l'art s'inscrit dans une approche globale qui va de pair avec sa vision stratégique à long terme où le facteur humain est central, aujourd'hui et pour l'avenir. Lhoist emploie des personnes de 40 nationalités différentes du monde entier. Ce creuset de culture est un atout majeur pour l'entreprise et une source exceptionnelle de créativité et d'innovation. Cependant, la confrontation de tant de différences peut aussi parfois être difficile. Un effort concentré de compréhension mutuelle est nécessaire pour définir ensemble les valeurs et réussir nos nombreux projets.

    L'art est un moyen fantastique de regarder le monde qui nous entoure d'une manière différente. À travers la collection, les expositions et les visites culturelles que Lhoist organise pour ses collaborateurs-trices et leurs enfants, Lhoist cherche à rendre ses collaborateurs-trices plus ouvert-e-s et sensibles à la culture.

    La collection Lhoist est l’un de nos vecteurs d’intégration, elle encourage ses collaborateurs et clients à défier le monde dans lequel nous évoluons, à considérer l’innovation et la créativité comme de puissants alliés et à embrasser le changement comme un partenaire de progrès nécessaire. L'art n'est pas un processus ordonné. C'est par nature un perturbateur. C'est pourquoi Lhoist encourage ses collaborateurs et collaboratrices à vivre avec l'art au quotidien. L'art n'est pas seulement là pour faire plaisir. En effet, l'art est un puissant rappel du monde tel qu'il est.

  • Du 25 mai 2019 au 24 novembre 2019

    Fondation Folon - La Hulpe, Belgique

    Hugo Pratt, les chemins du rêve

    “Hugo Pratt, les chemins du rêve” du samedi 25 mai au dimanche 24 novembre 2019 La complexité et la richesse de l’oeuvre de Pratt tiennent en un tissage subtil et sans frontières d’aventures réelles enracinées dans l’histoire. L’univers de Pratt se nourrit de fables, de contes et de légendes, eux-mêmes ancrés dans les mythes de l’humanité. Dans ce fantastique latent qui caractérise, notamment, chacune des aventures de Corto Maltese, Pratt a recours en permanence aux songes comme procédé narratif. Régulièrement, ses personnages s’endorment, chutent, tombent littéralement dans le rêve qui leur ouvre alors les champs d’une méta-réalité fascinante et ludique à la fois. Un monde dans lequel les corbeaux et les chats parlent, où la lune est double, où le temps s’abolit et où règnent fées et chevaliers. Jusqu’à présent aucune exposition consacrée à Hugo Pratt ne s’était emparée du thème du rêve. « Hugo Pratt. Les chemins du rêve » en ouvre la voie. Invitation à parcourir le labyrinthe de la géographie insondable des songes de Pratt, cette exposition, à travers une sélection sensible et minutieuse d’une soixantaine d’aquarelles et de planches originales, met délicatement en lumière cette ligne de fond sur laquelle repose toute son oeuvre. L’exposition se décline en trois sections : nature, temps et personnages. Elle s’articule en jeux de miroirs, en ombres et en lumières, en cabinets fermés, créant des assonances subtiles avec l’univers des bandes dessinées d’Hugo Pratt. Celui-ci est présent partout. À grand renfort de petites phrases tirées de ses interviews, il raconte sa vision du rêve, sa réalité emplie de songes et de mythes et sa démarche d’auteur et d’artiste.

    5€-7€

  • 20 mai 2019

    Banque Nationale de Belgique, 3 boulevard de Berlaimont - Bruxelles

    LISTE D'ATTENTE pour Building a dialogue. Two corporate collections of contemporary art

    La visite professionnelle de l'exposition organisée par la Banque Nationale de Belgique est COMPLETE. Mais une liste d'attente est mise en place (s'inscrire normalement)

    Programme:

    - Arrivée entre 09h45-10h00 (accès par le 3 boulevard de Berlaimont, 1000 Bruxelles. Accès facile via la gare SNCB de Bruxelles Central et les différentes lignes de bus qui desservent la gare)

    - 10h00-10h30 : introduction en français et néerlandais par M Yves Randaxhe, conservateur de la collection d'art de la Banque Nationale de Belgique

    - 10h30-11h30 (environ) : visite de la collection par M Yves Randaxhe (fr) et Mme Anne Bambynek (nl)

    - 12h00 : lunch (lieu à déterminer en fonction des inscriptions), à votre charge et à payer directement à l'établissement

     

    ATTENTION:  La visite est malheureusement déjà complète ! Mais vous pouvez vous inscrire sur la liste d'attente.

    Cette visite est réservée aux membres de l'ICOM. Merci d'indiquer si vous désirez participer au repas de midi dans votre message.

     


    Au fil des années, la Deutsche Bundesbank et la Banque nationale de Belgique ont bâti chacune une collection d’art contemporain centrée sur les artistes de leur propre pays. Pour la première fois de leur histoire, elles en partagent aujourd’hui une part importante avec le grand public, le tout dans l’écrin rénové de la salle des guichets moderniste de l’institution, en plein centre de Bruxelles.

    Entreprise d’intérêt public, gardienne de la monnaie depuis 1850 - et depuis plus de 20 ans, au sein de l’Union monétaire -, la Banque nationale entretient aussi, depuis 1972, une collection d’art belge contemporain qui est conservée dans ses bureaux du boulevard de Berlaimont à Bruxelles. Faute d’une vitrine adéquate –on n’entre pas dans une banque centrale comme dans un moulin -, cette collection n’avait encore jamais été montrée.
    Des collections inédites, une architecture à découvrir

    Depuis la deuxième moitié du siècle écoulé, les deux banques centrales ont eu à coeur de soutenir la création plastique contemporaine dans leur pays respectif. Attentives à l’art vivant, mais sans aucune considération marchande, elles ont toutes deux constitué des ensembles originaux et uniques en leur genre. Forte de quelques-uns des plus grands artistes qui ont animé la peinture européenne depuis les années 1980, tels Anselm Kiefer, Georg Baselitz, A.R. Penck ou Jörg Immendorff, la collection allemande rencontrera ici une sélection des talents singuliers – et trop rarement montrés - que la Banque nationale a encouragés au fil du temps, dont Michaël Matthys, Jacques Lizène, Ann-Veronica Janssens, Marthe Wéry ou Marianne Berenhaut, parmi bien d’autres.

    S'inscrire

  • 18 mars 2019

    Maison de l'Histoire Européenne (parc Léopold) Bruxelles

    COMPLET/VOL/FULL/ Activités éducatives et inclusives dans les musées belges

    La médiation culturelle joue aujourd’hui un rôle crucial au sein du musée. Comment communiquer avec différents types de visiteurs, atteindre de nouveaux publics et les amener au musée, et inclure les communautés locales ? Ces tâches qui ne sont guère aisées requièrent une formation adéquate et le recours à des méthodologies et des moyens appropriés.

    For English version - registrations are closed (waitinglist open)

    Voor Nederlandstalige versie registraties zijn gesloten (wachtlijst open)

     

    COMPLET
    Journée sur les activités éducatives et inclusives dans les musées belges.

    Comment stimuler la médiation dans les musées: méthodes et outils.

     

    La médiation culturelle joue aujourd’hui un rôle crucial au sein du musée.

    Comment communiquer avec différents types de visiteurs, atteindre de nouveaux publics et les amener au musée, et inclure les communautés locales ? Ces tâches qui ne sont guère aisées requièrent une formation adéquate et le recours à des méthodologies et des moyens appropriés.

    L’ICOM (Conseil international des musées) et le comité international pour l’éducation et l’action culturelle (CECA) ont entamé une réflexion sur le rôle de l’éducation et de l’action culturelle aujourd’hui. Quelles sont les méthodes et quels outils sont mis à la disposition des médiateurs culturels et scientifiques? Quels sont les tendances et attentes actuelles ?

    Ainsi, la communauté muséale belge se voit confrontée à de nouveaux défis politiques et à de nouvelles attentes des visiteurs : inclusion culturelle, inégalités sociales et tensions politiques exigent de plus en plus d’interactivité, d’engagement et d’adaptabilité, voire à la recherche d’activités et de programmes ‘sur mesure’.

    De la même manière, la Maison d’histoire européenne s’adresse non seulement à un public spécifique –pan européen – mais présente également une collection unique d’une histoire commune, parfois conflictuelle, qui demande un nouveau type de médiation et des programmes impliquant les visiteurs de manière réfléchie et innovante.

    Enfin, quelles sont les activités du CECA et le but du CECA Best Practice Tool (pratiques exemplaires) ? Comment accéder au prix Best Practice Award (prise en charge des frais d’inscription et de 400,00 Euros pour frais de logement à la conference annuelle du CECA 2019 (Kyoto, 1-7 September 2019)?

    Tous ces éléments ont incité ICOM Belgique, le CECA belge et la Maison de l’Histoire européenne à organiser ce premier séminaire national du 21e siècle sur l’éducation muséale  et les nouveaux programmes de médiation,  au cours duquel  les professionnels de la médiation auront l’occasion d’échanger leurs pratiques, idées et méthodologies  grâce à des conférences et à des ateliers interactifs.

    Langues: français, néerlandais, anglais. Traduction simultanée le matin.

     

    PROGRAMME

    8:45     Accueil des participants, Maison de l'Histoire Européenne, parc Léopold

    9:15     Mots de bienvenue par Dr. Constanze Itzel (Directrice, Maison de l'Histoire Européenne), Ewa Goodman (Responsable Education & Outreach, Maison de l'Histoire Européenne), Alexandre Chevalier (Président ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Sergio Servellón (Président ICOM Belgium - Flanders)

    9:25   The roots of museum education in Belgium & its links to CECA international par Nicole Gesché-Koning (correspondante nationale a.i. CECA )

    9:40   Nouvelles tendances dans les activités éducatives muséales en Belgique

              En Flandres: Evolutie van publiekswerking in Vlaanderen (titre tbc) par Hildegarde Van Genechten (FARO, Conseillère Participation / Education)

              En Wallonie et à Bruxelles: titre tbc, Stéphanie Masuy (Musée d'Ixelles, Responsable Education)

    10:10  Discussion

    10:20   L'outil "Best Practice" du CECA by Marie-Clarté O’Neill (Ecole du Louvre, représentante des « Best Practices in Museum Education » au conseil d'administration CECA)

    10:40   Educatie Toolkit - Methodes & werkvormen uit de museum- en erfgoededucatie by Arja van Veldhuizen (Directrice City Museum Woerden)

    11:00   Discussion

    11:10   Activating collections for health and well-being: impact through practice, Leanne Manfredi (Victoria & Albert London, Directrice Programme Participation and Co-design)

    11:30   Discussion

    11:40   Civic spirit, scientific curiosity and devotion”: the future of museums?, Esme Ward (Manchester Museum, Directrice)

    12:00   Discussion

    12.10   Présentation des ateliers

    12:25   Déjeuner

    13.15   Visite de la Maison de l'Histoire Européenne

    14:15  Transfert à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (parc Léopold)

    14:30   Ateliers à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique

                   1. Familles

                   2. Inclusion & accessibilité

                   3. Activités hors les murs et intégration des communautés

                   4. Programmes pour millennials

                   5. Digital vs. low-tech or no-tech

    16:15   Retour à la Maison de l'Histoire Européenne

    16:30   Rapport des ateliers (5 min chacun)

    17:00   Présentation des deux correspondants nationaux belges CECA &  Annonce de la conférence annuelle CECA 2020 au Musée M de Louvain

    17:15   Cocktail et réseautage


    Frais d'inscription  : 30€

    Le colloque est complet et ne peut plus accepter de participants. Une liste d'attente est mise en place. Merci d'envoyer votre intérêt à: admin_at_icom-wb-museum

    A payer avant le 14 mars  :

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

    IBAN :BE10 3100 0153 4104 
    BIC : BBRUBEBB

     


     

    FULL
    Belgian Museum Education and Outreach Seminar

    Boosting Museum Education - Methodologies and Tools

    The ICOM (International Council of Museums) international committee for Education and Cultural Action (CECA) is reflecting on the goals of museum education and cultural action in today’s society. What tools are available for the museum educator? What are the present trends and which methodology should be adopted? What is the aim of the CECA Best Practice Tool and how to apply for the Best Practice Award (conference fee and 400,00 Euros as a contribution to the accommodation costs for the 2019 CECA annual conference (Kyoto, 1-7 September 2019)?

    In the same way, the Belgium museum community is facing new political challenges and visitor’s needs: cultural inclusion, social inequalities and political tension meet with increasing demand for interactivity, implication and mirroring one’s narcissism.

    Finally, the House of European History both addresses a specific public – a pan-European one – and displays a unique collection of a common, yet conflictual, history, which requires innovative and unchartered public mediation and visitor’s interactions programs.

    All these elements prompted ICOM Belgium, CECA Belgium and the House of European History to propose the first Belgian Museum Education and Outreach Seminar in the 21st century : during one day seminar professionals will exchange best practices, ideas and methodologies through keynote speeches and interactive workshops.

    Languages: Dutch, English, French. Translation will be available during the morning


    PROGRAM

    8:45     Welcoming of participants, House of European History, parc Leopold

    9:15     Welcome words by Dr. Constanze Itzel (Director, House of European History), Ewa Goodman (Head of Learning & Outreach, House of European History), Alexandre Chevalier (Chair ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Sergio Servellón (Chair ICOM Belgium - Flanders)

    9:25   The roots of museum education in Belgium & its links to CECA international  by  Nicole Gesché-Koning (national CECA correspondent Belgium a.i.)

    9:40   New trends in museum education in Belgium

              In Flanders : Evolutie van publiekswerking in Vlaanderen (title tbc) by Hildegarde Van Genechten (FARO, Adviseur participatie | educatie)

              In Wallonia : title tbc, Stéphanie Masuy (Musée d'Ixelles, Head of education)

    10:10  Discussion

    10:20  L'outil "Best Practice" du CECA by Marie-Clarté O’Neill (Ecole du Louvre, appointed representative of the « Best Practices in Museum Education » at the CECA board)

    10:40   Educatie Toolkit - Methodes & werkvormen uit de museum- en erfgoededucatie by Arja van Veldhuizen (Manager City Museum Woerden, guest speaker at the Reinwardt Academie)

    11:00   Discussion

    11:10   Activating collections for health and well-being: impact through practice, Leanne Manfredi (Victoria & Albert London, Programme Manager: Participation and Co-design)

    11:30   Discussion

    11:40   Civic spirit, scientific curiosity and devotion”: the future of museums? Esme Ward (Manchester Museum, Director)

    12:00   Discussion

    12.10   Presentation of the afternoon workshops

    12:25   Lunch

    13.15   Visit of the House of European History

    14:15  Transfer to the Royal Belgian Institute of Natural Sciences

    14:30   Workshops at the Royal Belgian Institute of Natural Sciences

                   1. Family audiences

                   2. Inclusion & accessibility

                   3. Community involvement

                   4. Programmes for millennials

                   5. Digital vs. low-tech or no-tech

    16:15  Transfer back to the House of European History

    16:30   Report of working groups (5 min each)

    17:00   Presentation of two national CECA correspondents for Belgium &  Announcement of CECA annual conference 2020 at Museum M Leuven

    17:15  Networking Drink


    Inscription fees : 30€

    The seminar is now full and we cannot accept more participants. There is a waiting list open. Please send your interest at: admin_at_icom-wb.museum

    To be paid before March 14th to:

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

    IBAN :BE10 3100 0153 4104 
    BIC : BBRUBEBB

     


     

    VOL
    Reflectiedag educatie en outreach in de Belgische musea

    Dynamisering van museum educatie en publiekswerking : methodes en werkvormen

     

    Educatie en publiekswerking spelen een belangrijke rol in de museumwereld.

     

    Hoe kan men met alle soorten publiek communiceren, nieuwe doelgroepen aantrekken en de lokale inwoners betrekken en motiveren om naar het museum te komen? Deze uitdagingen vergen ervaring, professionele training en het gebruik van de juiste methoden en werkvormen.

    De Internationale Museumraad (ICOM) en het Internationaal Comité voor Educatie en Culturele Actie (CECA) voeren sinds enige tijd een reflectie over de bijzondere rol van museum educatie en culturele actie in de huidige samenleving. Over welke methodes en werkvormen beschikken de educatieve medewerkers? Wat zijn de huidige tendensen en verwachtingen? Wat is het doel van de Best Practice Tool (voorbeeldige praktijken) en hoe kan men meedingen voor de Best Practice Award (registratiekosten en 400 euro voor accommodatie gedurende de jaarlijkse CECA-conferentie 2019 (Kyoto, 1-7 september 2019)?

    Op Belgisch vlak staat onze museumwereld voor nieuwe politieke uitdagingen en nieuwe noden van hun doelgroepen: culturele inclusie, sociale ongelijkheid, en politieke spanningen versus een stijgende vraag naar interactiviteit, betrokkenheid en meer en meer ‘een museum op ieders maat’.

    Het Huis van de Europese Geschiedenis richt zich tot een specifiek ‘pan-Europees’ publiek, maar vertelt tegelijkertijd gemeenschappelijke én conflictuele geschiedenissen van de verschillende Europese volkeren en landen,  wat een innovatieve en aangepaste educatieve omkadering vereist en interactieve bezoekersprogramma’s.

    Om deze vragen en uitdagingen te bespreken organiseren ICOM Belgium, CECA Belgium en het Huis van de Europese Geschiedenis de allereerste Reflectiedag in de 21ste eeuw over educatie en sensibilisering in de Belgische musea. Gedurende deze dag wisselen museummedewerkers ‘best practices’, ideeën en methodes uit via keynote speeches en workshops.

    Talen: frans, nederlands en engels. Gelijktijdige vertaling in de ochtend.

     

    PROGRAMMA

    8:45     Onthaal, Huis van de Europese Geschiedenis, Leopoldpark

    9:15     Welkom by Dr. Constanze Itzel (Directeur, Huis van de Europese Geschiedenis), Ewa Goodman (Diensthoofd Publieksbemiddeling, Huis van de Europese Geschiedenis), Alexandre Chevalier (Voorzitter ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Sergio Servellón (Voorzitter ICOM Belgium - Flanders)

    9:25   The roots of museum education in Belgium & its links to CECA international  by  Nicole Gesché-Koning (nationaal belgisch CECA correspondent a.i.)

    9:40   New trends in museum education in Belgium

              In Vlaaderne: Evolutie van publiekswerking in Vlaanderen (title tbc) by Hildegarde Van Genechten (FARO, Adviseur participatie | educatie)

              In Wallonië en Brussel : title tbc, Stéphanie Masuy  (Museum van Elzene, Diensthoofd Publieksbemiddeling)

    10:10  Discussie

    10:20  L'outil "Best Practice" du CECA by Marie-Clarté O’Neill (Ecole du Louvre, Vertegenwoordiger van de «Best Practices in Museum Education» in het CECA-bestuur)

    10:40   Educatie Toolkit - Methodes & werkvormen uit de museum- en erfgoededucatie by Arja van Veldhuizen (Manager City Museum Woerden)

    11:00   Discussie

    11:10   Activating collections for health and well-being: impact through practice, Leanne Manfredi (Victoria & Albert London, Programma Manager: Participatie & Co-design)

    11:30   Discussie

    11:40   Civic spirit, scientific curiosity and devotion”: the future of museums? Esme Ward (Manchester Museum, Directeur)

    12:00   Discussie

    12.10   Presentatie van de middag workshops

    12:25   Lunch

    13.15   Bezoek van het Huis van de Europese Geschiedenis

    14:15  Transfer to voet naar to het Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen

    14:30   Workshops in het Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen

                   1. Familiepubliek

                   2. Inclusie & toegankelijkheid

                   3. Collectief betrokkenheid

                   4. Programmas voor millennials

                   5. Digital vs. low-tech or no-tech

    16:15  Transfer terug naar het Huis van de Europese Geschiedenis

    16:30   Rapporten van de werkgroepent  (5 min elk)

    17:00   Presentatie van de twee nationaal CECA correspondenten voor België &  Melding van het CECA jaarlijke congres 2020 in Museum M Leuven

    17:15  Receptie


    Inschrijvingkosten : 30€

    De reflectiedagr is nu vol en we kunnen niet meer deelnemers accepteren. Er is een wachtlijst open. Stuur uw interesse alstublieft naar: admin_at_icom-wb.museum

    Te betalen voor 14 maart tot :

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles

    IBAN :BE10 3100 0153 4104 
    BIC : BBRUBEBB

    Met de communicatie "conferentie BMEOD + voornaam . naam"

     


     

    COMPLET / VOL / FULL

  • 15 février 2019

    Université Libre de Bruxelles, Campus du Solbosch, Salle Dupréel

    De l'ombre à la lumière : Pour une politique de gestion des collections coloniales de restes humains dans les universités

    La question de la gestion des restes humains acquis durant la période coloniale fait grand débat aujourd'hui en Belgique.

    ULB-Coopération et l'ULB vous invite à un colloque, organisé en collaboration avec ULB Engagée - Diversités

    Après l'introduction du Recteur Ivon Englert suivie de l'historien Elikia Mbokolo (HEC-Paris), la journée s'articulera par une série de tables rondes et de panels de discussion. On retrouvera notamment Moise Esso du Collectif mémoire coloniale et lutte contre les discriminations, Mireille Tseusi Robert du collectif Bamko-Cran autour d'une table ronde dite des mouvements décoloniaux.

    D'interventions d'expert(e)s, entre autre: Alain Froment, médecin et anthropologue, Didier Houénoudé, historien de l'art venu du Benin, Marie Cornu, juriste au CNRS en France, Alexandre Chevalier du Conseil International des Musées de Belgique, ou encore Nathalie Nyst du réseau des musées de l'ULB et directrice du patrimoine culturel de la Fédération Wallonie Bruxelles.

    Quels cadres juridiques pour la gestion des restes humains? quelles politiques culturelles en la matière en RDC? quelles seraient les positions des musées universitaires européennes? quid de l'ULB? autant de questions que tenteront de répondre la vingtaine d'intervenants prévus de 9h à 17h dans les locaux du Campus Solbosch de l'ULB

    08:45 | ACCUEIL

    09:00 | INTRODUCTION
    Yvon Englert, Recteur de l’Université libre de Bruxelles

    09:15 | MISE EN CONTEXTE HISTORIQUE ET MÉMORIEL
    Elikia M’Bokolo, historien, Unikin, HEC Paris, Entre histoire, mémoire et éthique— le patrimoine colonial
    DISCUTANTE: Kaat Wils, historienne, Katholieke Universiteit Leuven

    10:00 | PAUSE CAFÉ

    10:15 | HISTOIRE DES COLLECTIONS D’ANTHROPOLOGIE PHYSIQUE
    Renaud Bardez, historien, ULB, La constitution des collections d’anthropologie physique à Bruxelles (XIXe-XXe siècles)
    Alain Froment, médecin et anthropologue, Musée de l’Homme de Paris,  Que faire des collections de restes humains ? L’expérience du Musée de l’Homme
    Rosine Orban, anthropologue, Société Royale Belge d’Anthropologie et de Préhistoire, De l’expertise ostéologique à l’ostéobiographie: analyse des restes humains conservés à l’ULB

    11:50 | TABLE RONDE DES MOUVEMENTS DÉCOLONIAUX
    Moïse Essoh, Collectif Mémoire Coloniale et Lu? e contre les Discriminations
    Maguy Ikulu, Cercle étudiant Binabi
    Mireille Tsheusi-Robert, BAMKO-CRAN
    Julien Truddaïu, ONG Coopération Éducation Culture
    DISCUTANT: Martin Vander Elst, anthropologue, UCLouvain

    12:40 | QUELLE PERSPECTIVE À L’ULB?
    Laurent Licata, Vice-recteur à la politique académique et à la gestion des carrières, en charge de la politique de diversité et de genre, ULB

    12:50 | LUNCH

    13:30 | POLITIQUE CULTURELLE EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DE CONGO
    Placide Mumbembele, anthropologue, Unikin et Jose­ e Shaje Tshiluila, anthropologue, Institut des Musées Nationaux du Congo et Unikin, Quid de la restitution, dialogue entre l’expertise internationale et les professionnels des musées du nord et du sud
    Didier Houénoudé, historien de l’art, Institut National des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture, Université d’Abomey-Calai, Expérience de médiation entre le Bénin et la France
    DISCUTANT: Pierre de Maret, anthropologue, Pro-recteur de l’ULB

    14:30 | QUEL CADRE JURIDIQUE POUR LA GESTION DES RESTES HUMAINS?
    Marie Cornu, juriste, CNRS, La condition juridique des restes humains, objets de collection en droit français
    Marie-Sophie De Clippele, juriste, Université Saint-Louis – Bruxelles, La perspective du droit belge sur le cas des restes humains

    15:15 | PAUSE CAFÉ

    15:45 | TABLE RONDE DES MUSÉES UNIVERSITAIRES EUROPÉENS
    Alexandre Chevalier, Conseil International des Musées - Belgique
    Sébastien Soubiran, Universeum – Réseau du patrimoine universitaire européen
    Nathalie Nyst, réseau des musées de l’ULB, Direction du Patrimoine culturel de la Fédération Wallonie Bruxelles
    DISCUTANT: Toma Muteba Luntumbue, historien de l’art, école de Recherche Graphique et La Cambre

    16:45 | CONCLUSION
    Kalvin Soiresse, enseignant, conseiller communal, Collectif Mémoire Coloniale et Lu? e contre les Discriminations
    Valérie Pie­tte, historienne, ULB

    Pour télécharger le programme c'est ici

    Pour vous inscrire c'est ici

  • Du 15 novembre 2018 au 18 novembre 2018

    La Valette, Malte

    26ème conférence annuelle de NEMO

    Les musées sortent de leur coquille! L'impact croisé des musées

    Entrez en contact avec les musées de toute l’Europe lors de la 26ème conférence annuelle de NEMO. Du 15 au 18 novembre 2018, NEMO rassemble des professionnels des musées et de la culture à La Valette, à Malte, pour explorer l’impact croisé des musées.

    Les musées et leurs missions, leurs responsabilités et leurs modes d'engagement au sein de leurs communautés sont en constante transformation en réponse au développement social et économique aux niveaux local, national et mondial.

    Inviter au dialogue, coopérer avec différents secteurs et sortir de leur zone de confort aide les musées à créer de la valeur, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour d'autres secteurs. Le rôle crucial que jouent les musées dans une société saine et solidaire se reflète également dans l’Année européenne du patrimoine culturel 2018. Construire un avenir meilleur en Europe repose sur un engagement envers notre patrimoine culturel. Les possibilités d’influence que les musées ont à cet égard et le EYCH 2018 lui-même constitueront les thèmes centraux de cette conférence.

    Rejoignez-nous pour aborder ces thèmes et échanger les bonnes pratiques avec des experts des musées de toute l'Europe.

    Les membres des organisations membres du NEMO bénéficient d'une réduction de 20% sur les frais d'inscription à la conférence!

    Pour s'inscrire, c'est ici

  • 8 novembre 2018

    Auditorium Colbert, Galerie Colbert - Paris

    Face aux "risques", comment les musées peuvent-ils améliorer leur organisation ?

    Comment anticiper le risque ou plutôt les risques, car les facteurs sont multiples et s’additionnent : la malveillance sous tous ses aspects, les risques naturels (inondations, séismes...), les risques accidentels (courts-circuits, incendies)… ? Comment sécuriser, élaborer des « plans de prévention » ?

    « Le musée est une institution au service de la société et de son développement qui transmet le patrimoine (...) à des fins d’études, d’éducation et de délectation... »

    Cette belle définition de l’ICOM, ambitieuse et pacifique, n’envisage pas que le musée puisse être aussi une structure fragile, menacée ou menaçante, exposée au risque, à la violence et à l’insécurité.

    Pourtant, nous avons encore tous en mémoire les exemples dramatiques survenus à Bruxelles en 2014, à Tunis en 2015 ou les destructions de sites patrimoniaux tels que Palmyre en 2016/2017 ou les bouddhas de Bâmiyan en 2001...

    Et ce n’est pas un hasard si le rapport de la mission « Musées du XXIe siècle », centré sur l’élargissement des publics, commence néanmoins par la phrase suivante : « Le basculement définitif des musées français dans le XXIe siècle s’est réalisé en 2015, comme une réaction viscérale aux attentats (...) ».

     Le « risque » fait désormais partie du langage quotidien des musées, impacte voire transforme leur organisation et constitue la source de dépenses importantes.

    La sécurité des personnes, comme celle des biens patrimoniaux, interdit désormais la moindre « négligence ». L’incendie dévastateur du Musée national de Rio, il y quelques semaines, a bouleversé des populations désormais privées de leur histoire mais aussi les professionnels du monde entier. Si on n’en connaît pas encore précisément les causes, ce drame constitue pour les autorités et l’opinion publique au Brésil une brutale prise de conscience des failles de la prévention et l’implacable démonstration qu’elle doit prendre une place beaucoup plus décisive dans la gouvernance des musées.

    Comment anticiper le risque ou plutôt les risques, car les facteurs sont multiples et s’additionnent : la malveillance sous tous ses aspects, les risques naturels (inondations, séismes...), les risques accidentels (courts-circuits, incendies)… ? Des organismes internationaux comme le Bouclier Bleu, l’ICCROM ou le comité international pour la sécurité dans les musées (ICMS) au sein de l’ICOM, ont élaboré une typologie des risques et des méthodologies de prévention qui en donnent la mesure.

    Comment sécuriser, élaborer des « plans de prévention » ? La question ne peut sans doute pas s’adresser qu’aux seuls « professionnels » de la sécurité des musées. C’est pourquoi nous proposons d’organiser ce débat, dans le cadre de nos « soirées déontologie » ouvertes à tous les professionnels de musée. ICOM France rassemble plusieurs milliers de membres issus de tous les métiers des musées et à tous les niveaux d’intervention. Face au « risque », chacun est acteur, beaucoup peuvent témoigner d’une ou plusieurs « expériences » et tous sont potentiellement force de proposition.

    La soirée-débat se veut un temps de dialogue entre des témoins qui ont une expertise du risque et des professionnels confrontés à sa menace, notamment ceux qui sont face aux publics.

    Sous l’égide de l’ICOM en lien avec le « Bouclier Bleu », cette table ronde initie un partenariat entre les comités nationaux français de ces organisations. On attend du débat qu’il éclaire la notion même de risque (en amont la prévention, en aval la résilience) et aborde, de manière réaliste, ce qui est « soutenable », à la fois efficace et finançable.

    Il sera aussi l’occasion d’aborder la question des formations proposées dans les cursus, en matière de sécurité des collections, des publics, des personnels, des bâtiments, s’agissant tout autant des risques naturels que des malveillances ou accidents..

     

    Enfin, nous pourrons aborder des aspects concrets : obligations et préconisations contenues dans la loi et dans les codes - dont notre code de déontologie ICOM -, qualifications professionnelles requises, possibilités de mutualisation ou de sous-traitance…

    Venez nombreux participer à ces échanges ouverts à tout public, sur inscription obligatoire.

  • 14 décembre 2017

    Louvain-la-Neuve

    Visite guidée du musée L de Louvain-la-Neuve suivie d'un échange avec la Directrice Anne Querinjean

    Le nouveau musée de l'UCL, le Musee L, ouvrira le 18 novembre 2017 dans un bâtiment exceptionnel, signal architectural de Louvain-la-Neuve, imagine par l'architecte Jacqmain. Apres deux ans et demi de travaux de rénovation, l'UCL ouvrira le tout premier musée universitaire de Belgique de grande envergure et nous offre la primeure d'une visite qui s'annonce passionnante.

    Musée L pour Musée universitaire de Louvain. Ce nom affirme un héritage universitaire vivant et une histoire commune avec la KULeuven. L pour Louvain, pour insister sur la « marque Louvain », emblème de l’UCL depuis 1425. Le L exprime aussi par sa forme en équerre la solidité, l’ancrage et également une grande ouverture en « aile » ; il décloisonne, comme le principe des dialogues entre les œuvres. Deux dimensions nécessaires et complémentaires que l’art dynamise.

    Les collections du musée sont issues des professeurs de l’UCL et d’importantes donations privées. S’y côtoient des œuvres d’art (Rembrandt, Goya, Picasso, Magritte, Alechinsky,…), des spécimens d’histoire naturelle, des objets archéologiques et ethnographiques ou encore des machines et inventions à vocation scientifique.

    Le parcours dans le musée est conçu comme une exploration de ce qui pousse l’homme à inventer. Le visiteur découvre les collections à travers 5 thèmes

    Quant à la scénographie du futur musée, elle a été conçue par l’agence spécialisée Kinkorn (Pays-Bas), qui a, par ailleurs, déjà signé des éléments scénographiques du Musée Catharijne Convent (Utrecht) et du MAS (Anvers). Le mot d’ordre : respect et mise en valeur de l’architecture par la sobriété des mobiliers et mise en lumière de grande qualité. Vitrines, socles et graphisme sont le fruit du travail de la société Potteau, qui est également responsable de la scénographie du Musée royal de l’Afrique centrale dont le chantier est en cours. 

    Pour sa première exposition, le Musée L accueillera l’artiste Barthélémy Toguo (né en 1967, au Cameroun

    Programme de la visite:

    Accueil à l'entree du musee à 13h45
    Accueil par la Directrice, Anne Querinjean, à 14h
    Visite guidée générale d'une durée de 1h15 à 1h30
    Echange de vue avec Anne Quérinjean (15 minutes) vers 15h30

     

  • 20 mars 2017

    Institut Royal du Patrimoine Artistique, Bruxelles

    Assemblée Générale ICOM Belgique Wallonie/Bruxelles

    L'Assemblée Générale ICOM Belgique Wallonie/Bruxelles aura lieu le lundi 20 mars 2017 à l'IRPA (Parc du Cinquantenaire, à Bruxelles. Accès par l'avenue de la Renaissance, en face du numéro 42)

     

    PROGRAMME

    Dès 9h00 : Accueil

    9h30 – 12h30 AG ICOM B W/B

    12h30 – 13h30 Repas sur place pris avec nos collègues d'ICOM-Vlaanderen

    13h30 – 15h30 Visites de certains lieux proposés par nos collègues de l’Institut

    L'inscription ne se fait qu'à l'aide des formulaires reçus par poste. Si vous n'avez rien reçu, veuillez le signaler à admin@icom-wb.museum

    Notez que l'AG d'ICOM Belgique aura lieu le 25 avril. Une convocation particulière vous parviendra ultérieurement.

  • Du 3 juillet 2016 au 9 juillet 2016

    Milan, italie

    24ème Conférence générale d'ICOM

    La 24ème Conférence générale de l'ICOM aura lieu du 3 au 9 juillet 2016 à Milan en Italie, sur le thème: Musées et paysages culturels

    Tous les trois ans, la Conférence générale de l’ICOM réunit la communauté muséale internationale autour d’un thème choisi par les professionnels des musées.

    En invitant leurs collègues du monde entier à la 24e Conférence générale de l’ICOM, le Comité national italien leur propose de réfléchir à un thème cher à la muséologie italienne : le rapport entre musées et paysages culturels. Une question centrale pour l’Italie, qui s’avère une perspective stratégique pour les musées du monde entier en ce troisième millénaire.

    Ce thème constitue à la fois une opportunité et un défi en vue de repenser la mission du musée et de renforcer leur rôle culturel et social.

    ICOM Italie propose d’aborder ce thème selon deux axes principaux :

    Les musées, surtout quand leurs collections sont issues du contexte qui les entoure, n’ont-ils pas le devoir d’assumer aussi la fonction et le rôle de centre d’interprétation pour le territoire et la communauté dont ils sont expression et qu’ils desservent ? 

    De quelle manière, en s’appuyant sur quels moyens, quelles initiatives et propositions les musées peuvent-ils contribuer à iffuser la connaissance du patrimoine culturel présent dans et hors leurs murs?

    Nous pensons que les musées doivent se sentir responsables de leurs collections, mais aussi du patrimoine qui les entoure. Ils doivent se poser en responsable actif de tutelle et agir, grâce à leurs professionnels, sur le territoire où ils s’inscrivent, dans une perspective qu’en Italie a pris le nom de museo diffuso : c’est-à-dire un musée qui s’affranchit de ses limites physiques pour s’étaler au territoire, en élargissant ainsi son action et sa responsabilité à l’ensemble du patrimoine culturel.

    Les musées assument ainsi la responsabilité du paysage culturel et deviennent alors : 

    -dépositaires de sa connaissance, documentée par ses collections, ses travaux de recherche et ses activités scientifiques ;

    - protagonistes de nouvelles investigations sur le patrimoine culturel en tant qu’institution active dans la protection et la conservation des biens présents hors de ses murs aussi ;

    - engagés dans la gestion de ces biens, en développant une nature partagée par beaucoup d’entre eux : celle d’être des musées

    - diffus et des centres d’interprétation du patrimoine local ;

    - responsables de l’éducation au patrimoine et au paysages culturels ;

    - facteurs de la protection et de la conservation du paysage, ainsi que de son développement. Et donc, avec d’autres partenaires

    - aussi de planification urbaine et paysagère et de la promotion du tourisme culturel ;

    - gardiens des valeurs historiques et culturelles du paysage, et agents de son développement durable, car ce dernier les respecte et valorise.

  • 18 mai 2016

    145 pays dans le monde, 35 000 musées

    Journée internationale des musées 2016

    "Musées et paysages culturels", tel est le thème de l'édition 2016 de la Journée Internationale des Musées. Synthèse de nature et d'histoire, un paysage culturel est un territoire en mutation et en constante évolution : il compose avec une identité géologique spécifique et les transformations imposées par le temps et les hommes.

    Chaque année depuis 1977, l’ICOM organise la Journée internationale des musées (JIM), un moment unique pour la communauté internationale des musées. Ce jour-là, les musées qui participent à la célébration de cette journée organisent des manifestations et des activités liées au thème de la Journée internationale des musées, nouent le dialogue avec le public et soulignent ainsi l’importance du rôle des musées en tant qu’institutions au service de la société et de son développement.

    Le thème 2016 « musées et paysages culturels » induit une forme de responsabilité des musées envers les paysages dont ils font partie, auxquels ils peuvent apporter leur contribution sous forme de connaissances et de compétences propres, en étant des protagonistes actifs de sa gestion et de son entretien. La mission principale des musées est de veiller sur le patrimoine, qu’il soit dans ou hors les murs. Leur vocation naturelle est d’élargir leur mission, et de déployer leurs propres activités dans le champ ouvert du patrimoine culturel et du paysage qui les entoure, et dont ils peuvent assumer, à des degrés divers, la responsabilité.  

    À la vision d’un musée engagé essentiellement dans la conservation, l’exposition et la communication de ses propres collections, se substitue une autre, plus respectueuse de la nature d’une institution qui accomplit aussi des recherches et produit, acquiert, élabore et diffuse des connaissances sur le territoire qui l’entoure, et sensibilise les communautés qui y vivent à une autre perception de leur paysage. En assumant des devoirs qui ne se limitent pas à leurs collections, ils sont aussi encouragés à élargir, valoriser, et accroître leurs collections et leur patrimoine de connaissances et de compétences. 

    Mettre en lumière le lien existant entre musées et patrimoine culturel, c’est faire émerger l’idée de musées comme centres territoriaux d’une protection active du paysage culturel.  

    Responsable du paysage qui l’entoure, le musée compte également parmi ses missions la protection et la conservation du patrimoine environnemental, afin de promouvoir le développement respectueux de ses caractères identitaires, de concert et en collaboration avec toutes les entités – publiques et privées – qui à divers titres sont porteuses d’intérêts à son égard. Un musée responsable du paysage assume, dans le même temps, son rôle de centre d’interprétation du patrimoine et du territoire, en promouvant sa connaissance et en sensibilisant ses habitants et ceux qui le visitent à ses valeurs constitutives, en sollicitant leur intervention dans sa conservation, sa promotion et son enrichissement.  

    Le paysage, par nature, est en constante évolution, et ne saurait être figé ou muséifié. Le protéger et le conserver revient à empêcher que ses transformations n’aient pas pour conséquence d’annihiler, de défigurer ou de dégrader ses caractères identitaires. Les musées peuvent ainsi apporter une contribution significative à une administration du territoire qui soit respectueuse des valeurs du paysage, sous la forme de connaissances sur le territoire, le patrimoine et le paysage ; grâce aux activités de protection, de conservation, d’interprétation du patrimoine culturel menées à l’intérieur et à l’extérieur de leurs murs ; par voie de participation active aux politiques publiques et urbaines, et de définition et de mise en œuvre de politiques paysagères. 

  • Du 18 mai 2016 au 27 août 2016

    Bruxelles

    100 Masters : 100 chefs-d'œuvre des Musées bruxellois

    Durant 100 jours, 100 chefs-d'œuvre dans pas moins de 41 musées seront mis à l'honneur via une programmation exclusive invitant à découvrir ou redécouvrir la splendeur du patrimoine belge à Bruxelles : parcours familles, visites guidées, ateliers, et une foule d'autres activités originales.

    Du 18/05/2016 au 27/08/2016, le Conseil bruxellois des Musées organise en collaboration avec les
    musées bruxellois une ambitieuse campagne de promotion de leurs collections permanentes.
    Durant 100 jours, ce sont 100 chefs-d’oeuvre dans pas moins de 41 musées qui seront ainsi mis à
    l’honneur via une programmation exclusive invitant à découvrir ou redécouvrir la splendeur du
    patrimoine belge à Bruxelles : parcours familles, visites guidées, ateliers, et une foule d’autres activités
    originales.

    La campagne vise un public large, national et international, qu’il soit ou non amateur de musées.
    L’objectif de cette campagne est de faire prendre conscience au public de la diversité et de la
    richesse des musées bruxellois, et de l’encourager à aller voir ces 100 chefs-d’oeuvre, et plus
    encore, dans les 107 musées bruxellois.


    Les musées investissent beaucoup de temps, d’argent et de main-d’oeuvre dans l’organisation
    d’expositions temporaires. Résultat : les oeuvres précieuses et uniques de leurs collections permanentes
    ne reçoivent pas l’attention qu’elles méritent. « 100 Masters » compte y remédier.


    La campagne « 100 Masters » est unique : jamais auparavant et nulle part dans le monde une telle
    campagne commune n’a été lancée pour les collections permanentes de tant de musées
    différents (d’art, mais aussi de sciences et de techniques, d’histoire, d’architecture, …) ; et aussi par
    son concept créatif original… Celui-ci sera dévoilé le 18/05/2016, patience

  • Du 6 avril 2016 au 9 avril 2016

    Tolosa and San Sebastian, Spain

    The European Museum of the Year Award

    The European Museum Forum (EMF) organise son assemblée générale annuelles à Tolosa et San Sebastian en Espagne du 6 au 9 avril 2016. Il y décernera le Prix Européen du Musée (aka "European Museum of the Year Award" - EMYA)

    Il y a 49 candidatures retenues de 24 pays membres du Conseil de l'Europe dont la liste peut être visualisée à: http://www.europeanmuseumforum.info/emya/emya-2016.html

     

    Sont en liste pour la Belgique

    Gaasbeek Castle, Gaasbeek (Lennik)

    Jenevermuseum, Hasselt

    Royal Belgian Institute of Natural Sciences, Bruxelles

    Texture Museum of Flax and River Lys, Kortrijk

     

    Que le meilleur gagne :-) !

Agenda

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche

30

1

    2

      3

        4

          5

            6

              7

                8

                  9

                    10

                      11

                      • Conférence
                        LET'S SHAPE THE FUTURE OF MUSEUMS!

                      12

                        13

                          14

                            15

                              16

                                17

                                • Visites & formations
                                  Musée des Egouts

                                18

                                  19

                                    20

                                      21

                                        22

                                        • Conférence
                                          La complexité des législations relatives au patrimoine culturel immobilier et mobilier en Belgique

                                        23

                                          24

                                            25

                                              26

                                                27

                                                  28

                                                    29

                                                      30

                                                        31

                                                          1

                                                          2

                                                          3